Championnat national Pro Élite-1

Championnat national Pro Élite-1

Après la trêve estivale et un mercato plein de rebondissements. La saison 2012-2013 du championnat national de football Pro Elite-1, dont la 1ère journée débutera ce vendredi 14 septembre, sera ardemment disputée, puisque le vainqueur empochera le billet de qualification pour le 10ème Mondial des clubs, prévu du 9 au 19 décembre 2013 au Maroc. 16 clubs mettent les bouchées doubles pour cette rentrée sportive. En effet, le Moghreb de Tétouan, champion du Maroc en titre, poursuit ses préparations pour cette saison, avec toute la rigueur qui s’impose, dans la perspective de conserver son étoile, glanée haut la main l’an dernier. De son côté, le Raja de Casablanca sous la direction d’un jeune président, Mohamed Boudrika, et la houlette de M’hamed Fakher, veut faire oublier sa piètre saison et se replacer dans la course aux titres. De son côté, le Wydad de Casablanca doit impérativement se rebiffer en compétition africaine pour se faire une santé afin de prendre du bon pied le démarrage du championnat national.
Après l’euphorie d’une saison exceptionnelle, marquée par un triplé historique, Coupe du Trône, Coupe de la CAF et Super coupe d’Afrique, le Moghreb de Fès se prépare à entamer une nouvelle année footballistique où il sera appelé à entretenir la même image et le même esprit de champion. Pour sa part, l’AS FAR entamera la saison 2012-2013 animée par l’ambition de renouer avec la consécration aussi bien sur le plan national que continental. Les Militaires, qui comptent à leur actif 12 titres en championnat national (record), 11 en Coupe du Trône, une Coupe des champions africains en 1985 ainsi qu’une Coupe de la CAF en 2005, auront à cœur de rééditer ces exploits. De son côté, son voisin, le FUS de Rabat, veut conserver une place parmi le trio de tête. En tant qu’équipe nouvelle en Élite-1, le Chabab Rif d’Al Hoceima continue à ancrer son image dans le paysage footballistique national afin de s’imposer comme une équipe prometteuse lors de cette nouvelle saison. L’autre grand club de la capitale spirituelle, le Wydad de Fès, a mis les petits plats dans les grands pour éviter les erreurs des dernières années qui ont failli lui coûter sa place au championnat national professionnel de première division. Le KAC de Kénitra, de son côté, fait face, depuis plusieurs mois, à une grave crise consécutive à un conflit entre deux bureaux qui se disputaient la légitimité de sa direction, ce qui a perturbé la préparation de l’équipe pour la nouvelle saison.  En revanche, le Hassania Union Sport Agadir semble enfin en mesure de sortir la tête de l’eau. En effet, l’élection, fin juillet dernier, de Lahcen Bijdiguen à la tête d’un comité de transition n’a pas cessé d’alimenter la rumeur au sujet du devenir de la Gazelle du Souss et de sa disponibilité à être dans la cour des grands à l’approche de la rentrée sportive. L’Olympique de Safi parie sur la réalisation de meilleurs résultats et les bénéfices qu’il peut tirer de l’expérience de professionnalisme qui en est à sa deuxième année, et ce en adoptant une nouvelle stratégie portant principalement sur le rajeunissement de l’équipe. L’Olympique Club de Khouribga, qui vit une période transitoire, est en quête d’un rang avancé parmi les équipes en lice dans la 2è édition du championnat professionnel (2012-2013) afin de préserver les acquis du club. Même son de cloche chez le COD Meknès qui entamera la saison 2012-2013 du championnat national avec l’objectif de figurer dans le Top 6.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *