Chelsea et Manchester éliminées en quarts

Le conte de fées se poursuit pour Barnsley. Après avoir sorti Liverpool en 8e de finale, la petite ville proche de Sheffield dans le nord de l’Angleterre accède, pour la première fois depuis 1912, aux demi-finales disputées dans le mythique stade de Wembley. Grâce à la tête croisée du Nigérian Kayode Odejayi à la 66e minute, le 16e de deuxième division a créé une des plus grandes surprises de cette compétition. «C’est la magie de la Coupe d’Angleterre, a déclaré Odejayi, 23 ans , ça prouve une nouvelle fois que c’est une compétition magique». «Nous avons mis KO Liverpool et Chelsea, alors qui sait, ce pourrait être notre année», a ajouté le buteur du jour. Avram Grant, l’entraîneur des Blues, qui se remettait à peine de sa défaite en finale de la Coupe de la Ligue face à Tottenham, il y a 15 jours, avait décidé de laisser sur le banc Franck Lampard et Didier Drogba pour un déplacement à priori sans difficulté. «C’est le pire jour depuis mon arrivée», a admis Grant. «Je suis très déçu et triste, a ajouté l’entraîneur de Chelsea. C’est une compétition importante. Nous avions une chance de réussir quelque chose et nous ne l’avons pas fait. Nous savions que ce n’était pas un terrain facile et nous avons mal joué, particulièrement durant la première mi-temps». «Tout  le mérite revient à Barnsley car ils ont montré beaucoup de caractère, a reconnu Grant. Ils ont battu Liverpool et maintenant nous, je les félicite» poursuit-il. Manchester United, également éliminé samedi 1 à 0 par Portsmouth à Old Trafford, a vu ses espoirs de triplé (Ligue des champions-Coupe-Championnat) ruinés. Sulley Muntari, auteur du but de l’exploit en seconde période, a ainsi permis à son équipe de se qualifier pour les demi-finales, une première depuis 1992. A la 78e minute, l’international ghanéen transformait un penalty consécutif à une faute du gardien polonais Tomasz Kuszczak qui a entraîné son exclusion. Sir Alex Ferguson, le manageur mancunien, avait pourtant aligné pour cette rencontre une formation proche de son équipe-type mais c’est l’équipe du sud de l’Angleterre, qui affichait un 4-5-1 à vocation ultra-défensive, a fini par s’imposer contre le cours du jeu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *