Compétitions africaines : DHJ, Raja et MAS à chances inégales

Compétitions africaines : DHJ, Raja et MAS à chances inégales

Ce samedi, les trois équipes marocaines prenant part aux compétitions africaines, à savoir le Raja de Casablanca, le Moghreb de Fès et le Difaâ d’El Jadida, disputeront leur match retour des 16èmes de finale, chacune avec une tâche différente: facile pour les Doukkalis, possible pour les Verts, et compliquée pour les Massaouis.
En effet, le DHJ qui participe en Coupe de la CAF a déjà pris une sérieuse option pour la qualification au tour suivant, en remportant le match aller loin de ses bases contre Gamtel par deux buts à zéro.

Les poulains de l’Algérien Abdelhak Benchikha sortent doublement vainqueur de ce match. Les deux réalisations ont été signées Ayoub Nanah, âgé à peine de 20 ans et qui dispute sa première rencontre avec le club Jdidi après avoir quitté le club de Rachad Bernousi lors du mercato hivernal. C’est donc une bonne recrue que gagne le club et sur laquelle il peut compter lors des prochains matchs et prochaines échéances.

S’il semble que la mission du DHJ est presque à moitié accomplie, il n’en est pas de même pour le MAS qui participe à la même compétition. Battus à plate couture par 3 buts à zéro face au club ghanéen de Mediama, les Jaune et Noir ont besoin d’un miracle pour venir à bout de cette formation intraîtable qui n’a eu aucune pitié de l’équipe qui a remporté l’édition de 2011.

Fraîchement débarqué comme entraîneur du MAS, Abderrahim Talib comptera sur le soutien des supporters et sur sa longue expérience. Finalement, la mission, bien que compliquée, n’est pas pour autant utopique. On a souvent assisté à des scénarios pareils, où les équipes revenaient de loin. Le plus récent des souvenirs nous pousse à nous  rappeler un certain Maroc-Nigeria, qui a vu l’adversaire croire en ses chances au moment où tout le monde a cru que le match est dans le sac.

Par ailleurs, le Raja, seul représentant des couleurs nationales en Ligue des champions d’Afrique, en découdra avec le club de Horaya Conakry. Les Verts, qui n’avaient pas bien démarré cette confrontation, se sont laissés surprendre par une équipe structurée et entrepreneuse, qui multiplie sans cesse ses velléités offensives et qui compte sur son virevoltant feu follet Mohamed Camara. Cependant, l’entrée dans le dernier quart d’heure de ce dernier risque de provoquer le retour de manivelle.

Ce joueur n’était tout simplement pas qualifiable pour rentrer en jeu. Plus précisément, Camara dont le contrat le lie toujours au COD de Meknès jusqu’à la fin de cette saison, avait été prêté au club guinéen jusqu’en janvier 2014.  Se sentant mieux là où il se trouve actuellement, le joueur en question refuse de rentrer à l’issue de son contrat au Maroc et a préféré resté au sein de Horaya sans l’autorisation du CODM.

Voila ce qui a poussé le Raja a déposé mardi une plainte auprès de la CAF et de la FRMF. Si ces deux institutions donnent raison au club casablancais,  il obtiendra gain de cause et emportera le match sur tapis vert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *