Coupe de la Confédération: Un déplacement périlleux attend le FUS et le KACM

Coupe de la Confédération: Un déplacement périlleux attend le FUS et le KACM

Sous la houlette de Walid Regragui, la machine du FUS est devenue bien huilée. L’équipe développe à domicile comme à l’extérieur une qualité de jeu à même de lui permettre de ramener la victoire des terrains les plus hostiles.

La Confédération africaine de football a dévoilé, il y a deux semaines, le tirage au sort dans le cadre de la phase aller des huitièmes de finale bis de la Coupe de la CAF.

Comme il fallait s’y attendre, au vu du calibre des clubs reversés de la Ligue des champions, le tirage a réservé plusieurs affiches de choix, à l’image de ce choc opposant samedi à Bamako le Stade Malien au FUS de Rabat.

Le représentant national a donc hérité d’une formation qu’on ne présente plus en Afrique. Vainqueurs de cette Coupe en 2009, les Maliens comptent remporter le titre une nouvelle fois. Les Fussistes partagent également la même ambition. Eux qui avaient remporté la Coupe en 2010, détiennent tous les ingrédients nécessaires pour réitérer le succès une nouvelle fois.

Sous la houlette de Walid Regragui, la machine du FUS est devenue bien huilée. L’équipe développe à domicile comme à l’extérieur une qualité de jeu à même de lui permettre de ramener la victoire des terrains les plus hostiles. La tâche ne sera certainement guère facile, mais avec un moral au beau fixe le FUS peut bien créer des sensations. Et c’est d’autant plus vrai que l’équipe peut disputer sereinement cette rencontre puisque le club a annoncé que l’effectif est au complet et que l’infirmerie est vide. Une nouvelle qui ne manquera pas de conforter tous les supporters. Que dire aussi de la confrontation entre El Merrikh Soudan et le Kawkab de Marrakech qui se déroulera également le même jour ? Le moins que l’on puisse dire est qu’il est difficile de faire un pronostic.

Malgré la disqualification au niveau de la Ligue des champions, les Soudanais avaient tenu la dragée haute au club algérien de Wifaq Steif. De plus, lors des quatre matchs de la compétition, ils ont pu marquer 4 buts et n’en ont encaissé que 2. Du côté des Marrakchis, malmenés au niveau de la Botola Maroc Telecom, la prudence sera de mise. Les six rencontres qu’ils ont disputées en Coupe de la CAF n’ont enregistré aucun but à l’extérieur. Pire, le repli défensif leur coûte souvent cher et ne laisse pas leurs filets intacts.
Contrairement au FUS, certains joueurs du KACM souffrent de pépins physiques et ne seront donc pas de la partie à l’image de Soufiane Alloudi, Chams Eddine Chtaibi et Abdelwahed Chakhssi.

Rappelons que le Maroc et la Tunisie sont les seuls pays à avoir chacun deux équipes en lice, à savoir le FUS et le Kawkab et l’Etoile du Sahel et le Stade Gabésien alors que le Mali, l’Afrique du Sud, le Soudan, la Libye, l’Algérie, l’Egypte, le Ghana, le Gabon, la Tanzanie, la RD Congo et l’Angola sont représentés chacun par une formation.
Les matchs aller auront lieu le week-end du 6-8 mai et les rencontres retours en milieu de semaine, les 17 et 18 mai. Les vainqueurs composteront leur billet pour la phase de groupes de la compétition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *