Coupe du monde 2026 : Le Maroc peut compter sur le soutien du président de la CAF

Coupe du monde 2026 : Le Maroc peut compter sur le soutien du président de la CAF

Le Maroc candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2026. L’annonce officielle en a été faite vendredi 11 août. Pour atteindre ce but ultime, le Royaume peut compter sur le soutien, qui n’est pas des moindres, de Ahmad Ahmad, président de la CAF. Celui-ci a appelé, samedi, l’ensemble des pays du continent à se ranger aux côtés du Maroc.


La mission s’annonce toutefois compliquée puisque le Royaume devra faire face à la concurrence du trident américain, composé du Canada, du Mexique et des Etats-Unis. Ce trio a opté pour une candidature commune et apparaît comme le grand favori pour remporter l’organisation de cette première Coupe du monde à 48 équipes, au lieu de 32 actuellement. Le trio américain en est conscient. Le président de la fédération américaine, Sunil Gulati, a d’ailleurs souligné le 10 avril dernier, en présence de ses homologues canadiens et mexicains, les points de force de leur union. «Avoir trois pays en lice rend notre candidature plus forte. A nous trois, nous avons une cinquantaine de stades qui répondent aux critères de la FIFA, nous avons les infrastructures hôtelières (…) C’est aussi un symbole d’unité largement positif dans le monde dans lequel nous vivons».
C’est dire que le Royaume devra sortir des arguments de taille pour renverser la donne. Pour ce faire, le président de la CAF appelle à «unir les efforts pour un soutien franc et massif».

Le Malgache ne s’arrête pas là. Toujours dans son ambition de voir le Royaume accueillir le Mondial 2026, il se dit prêt à «initier un rassemblement de forces vives du football africain pour convaincre la communauté mondiale du bien-fondé et de l’opportunité de cette candidature africaine reposant sur de réelles capacités organisationnelles». En parlant d’ailleurs de capacités organisationnelles, le Royaume dispose aujourd’hui de 6 stades respectant les normes internationales et de 4 nouveaux stades en construction.
Ces arguments ainsi que d’autres suffiront-ils à la FIFA pour confier l’organisation de la Coupe du monde 2026 au Royaume ? Réponse le 13 juin prochain, à la veille du match d’ouverture du Mondial 2018 en Russie.

Amadou Tidiane BA
(Stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *