Coupe du Trône : Le TAS sort le DHJ et retrouve le HUSA dans une finale inédite

Coupe du Trône : Le TAS sort le DHJ et retrouve le HUSA  dans une finale inédite

L’introduction de l’ Assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) a suscité de nombreuses interrogations quant à l’utilité de la technologie dans le football. En effet, son intégration lors des matchs a divisé public et pratiquants. Entre ceux qui souhaitent que le football continue d’évoluer avec les erreurs d’arbitrage et ceux qui veulent le voir purifié, le débat est loin d’être clos.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a obtenu l’autorisation du Conseil international de football (IFAB) pour utiliser cette technique lors des demi-finales de la Coupe du Trône 2018-2019. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’Assistance vidéo à l’arbitrage a complètement changé la donne. La première rencontre a opposé samedi le Difaâ d’El Jadida au Tihad Athletic Sportif. Contre toute attente, le pensionnaire de la deuxième division a eu raison du favori.

Le joueur du Tihad de Casablanca Ali Acha a inscrit le but de la victoire lors du temps additionnel des prolongations sur un penalty sifflé par l’arbitre Samir Guezzaz après recours à la technique de la VAR. Le temps réglementaire de la rencontre, marquée par l’expulsion du Doukkali Mustapha Chichane, encore une fois sur recours à la VAR, s’est soldé par un nul renvoyant les deux clubs aux prolongations.

Après avoir salué le recours à cette fameuse technique pour la première fois lors de la Coupe du Trône, l’entraîneur du TAS Mustapha El Asri a fait savoir que son équipe est concentrée sur le match de la finale et prête à affronter le vainqueur de l’autre demi-finale qui a opposé dimanche le Hassania d’Agadir au Moghreb de Tétouan. Là encore, la VAR a volé la vedette dans une rencontre à rebondissements.

Les Gadiris qui se sont offert une nette victoire (3-0) sur leurs vis-à-vis doivent leur premier but à la VAR. Le pénalty accordé à la 5ème minute a été raté par Soufiane Bouftini, avant que l’arbitre ne demande à ce qu’il soit rejoué, la position du gardien ayant légèrement dépassé la ligne de but. Cette décision avec effet boule de neige a entraîné en même temps l’expulsion du portier Reda Bounaga qui écope ainsi de son deuxième carton jaune.

Bouftini revient à la charge et inscrit le premier but  avant que son coéquipier palestinien Tamer Siyam ne double la mise à 3 minutes de la pause. Lors du temps additionnel de la seconde période, Bouftini a signé son doublé sur un penalty obtenu à la 92è minute. «Le match d’aujourd’hui a été à la hauteur des attentes pour une demi-finale de la Coupe du Trône entre deux protagonistes de la Botola Maroc Telecom qui pratiquent un beau football, le tout devant un public merveilleux des deux côtés et avec un fair-play total», s’est félicité Miguel Gamondi, coach du HUSA.

Et de poursuivre : «Le HUSA a mérité la victoire. Nous avons livré un beau jeu en prônant une tactique tout à fait offensive dès la première minute de la rencontre».

M. Gamondi a relevé que son équipe, profitant de sa supériorité numérique, a créé de multiples occasions franches de buts, notamment en seconde période, sans être capable de les concrétiser par manque de lucidité et de réalisme devant les filets adverses.

Le Hassania décroche ainsi son billet pour la finale de la compétition qui l’opposera, le 18 novembre au stade d’honneur d’Oujda, au TAS de Casablanca dans une finale inédite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *