Cyclisme : Brochard retrouve le sourire

Laurent Brochard est un homme heureux. Le doyen de l’UCI Pro-Tour, contrarié toute l’année dernière par une hernie discale, a retrouvé avec le sourire la compétition dans le Tour Down Under, en Australie. À 39 ans, l’ancien champion du monde nourrit encore une ambition dans un sport dont il est l’une des figures de proue. «Je n’étais pas candidat pour débuter la saison ici, mon équipe me l’a même imposé», dit-il. «Mais, finalement, je suis content d’être là, sous le soleil. Content aussi de constater que mes ennuis de santé sont derrière moi». Laurent Brochard a en effet connu une année 2006 difficile, ayant dû enfin se résoudre à régler des problèmes de dos récurrents, apparus la première fois en 1997, l’année de son titre mondial. «Il n’a pas été nécessaire de me faire opérer pour me soigner», dit-il pour expliquer pourquoi le problème a duré près de dix ans. «Cette hernie discale m’a fait souffrir, sans pour autant m’obliger à arrêter. Cela a été vrai jusqu’en mars dernier».
Le leader de la formation Bouygues Telecom a donc été opéré avant de reprendre la compétition début juin puis de prendre part au Tour de France.
Depuis des années, Brochard travaille peu l’hiver et reprend la compétition dans l’Etoile de Bessèges, profitant d’une qualité finalement assez rare : il n’a pas besoin de beaucoup s’entraîner pour détenir une bonne condition physique.
C’est sans doute la preuve qu’il est aussi un professionnel exemplaire. «J’ai davantage travaillé cette année pour essayer de récupérer la masse musculaire qui avait fondu», dit-il. «Aujourd’hui, je suis en partie rassuré. Je n’ai plus mal, j’ai de bonnes sensations. Je ne vais pas tout changer mais continuer de vivre au jour le jour. À 39 ans, je pense que je peux le faire et je me sens si bien que je n’envisage pas l’âge de ma retraite». Durant cette première étape du Tour Down Under, courue par une forte chaleur, Laurent Brochard n’a pas quitté les premières places du peloton. Jugeant sans doute qu’il était encore trop tôt pour faire beaucoup d’efforts, il a laissé filer une échappée de 18 coureurs arrivés à Tanunda avec près d’une demi-heure d’avance. Le triathlète de Tasmanie Carl Menzies a fait coup double, victoire d’étape et maillot orange de leader. La nouvelle recrue de la formation AG2r Prévoyance, le Suisse Martin Elmiger, et le Danois Lars-Ytting Bak (CSC) font office de favoris pour la victoire finale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *