De belles empoignades

Tous les adeptes de la balle au panier se rappellent le match aller époustouflant qu’a connu la salle Ibn Yassine de Rabat l’année dernière et qui s’est soldé par la victoire du TSC au détriment du FUS après prolongation sur le score de 95-100. Cette défaite était à l’origine du limogeage du coach Driss Houari, remplacé justement par Rachid Yatribi, un autre enfant du cru. Cette saison, après le départ de Retno Jason pour l’Amérique, Mohamed Hannouni, Abdelmajid Fadili pour le Raja de Casablanca et la suspension de Redouane Bouzidi, le TSC semble très mal armé cette saison puisqu’il se trouve à la 7ème position au classement général avec quatre défaites et deux victoires. Quoi qu’il en soit et en dépit de cette opportunité, les fussistes au grand complet devront se garder de tout excès de confiance car ne l’oublions pas, les tabagistes du coach Redouane Haddani sont en mesure de bouleverser tous les pronostics. C’est avec beaucoup d’appréhension que l’IRT s’apprête à accueillir l’ASS, une formation des plus redoutables cette saison. Défaits lors de la sixième journée par le TSC 83-51, les Tangérois, avec leur nouveau coach Nizar Mesbahi qui a remplacé lundi dernier Saïd Soud, devront être au sommet de leur forme s’ils veulent renouer avec le succès et par là même rasséréner leur large public qui ne jure que par les victoires. Leur tâche ne sera pas aisée, mais avec le sang-froid, tout est possible. La salle omnisports Mernissi sera le pôle d’attraction de cette journée avec le choc MAS-Raja. Deux formations dans la pente ascendante avec un seul objectif, la qualification au play-off. Les deux entraîneurs, en l’occurrence Hassan Benkhaddouj pour le MAS et Mustapha Tazaroualt pour le Raja, vont évoluer avec leurs meilleurs cinq majeurs dès le départ tout en renforçant leurs défenses respectives dans le but d’éviter toute surprise. Pour ce qui est de l’attaque, les locaux vont compter sur leur catalyseur Matar M’baye et l’adresse de Bassim Houari et Nabil Bekkas, sous le panier et à mi-distance. De son côté, le Raja va devoir baser son jeu sur les contres rapides grâce à son meneur Mustapha Khalfi ainsi que sur ses maîtres-tireurs Redouane Arazne et Mohamed Hannoufi, Quoi qu’il en soit, le nombreux public qui fera le déplacement à la salle ne va pas perdre son temps devant ce plateau alléchant. On ne pourra en aucun cas laisser passer l’occasion sans attirer l’attention des organisateurs sur le renforcement des agents de l’ordre car de telles rencontres ont toujours connu des problèmes entre supporters et arbitres ou entre locaux et visiteurs. Battus lors de la sixième journée sur le score sans appel de plus de 25 points face au Raja, les Wydadis vont chercher à se ressaisir. De ce fait, une victoire des poulains de Bouchaïb Harras ne sera qu’une simple formalité contre le CODM en attendant leur long voyage à Berkane pour affronter la Renaissance locale lors de la 8ème journée. Hôte de la Renaissance sportive de Berkane, le KAC est appelé à déployer de grands efforts en vue de tenir tête aux hommes de Makhoukh en quête de confirmation de leur qualité d’outsiders. Bien que s’annonçant assez équilibré, le match pourrait balancer du côté des visiteurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *