Dopage : Le Maroc vice-président de la Convention internationale

Dopage : Le Maroc vice-président  de la Convention
internationale

Le Maroc a été réélu vice-président de la conférence des Etats parties à la Convention internationale contre le dopage dans le sport, indique lundi un communiqué du ministère de la jeunesse et des sports. Le Maroc a été réélu, par le groupe arabe qui comprend l’Algérie, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, l’Irak, la Libye, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Mauritanie, le Sultanat d’Oman, le Qatar, la Syrie, le Soudan, la Tunisie et le Yémen, en la personne du ministre de la jeunesse et des sports, Moncef Belkhayat, précise-t-on de même source.  Cette élection a eu lieu lors de la 3è session de la Conférence des Etats parties qui s’est déroulée, du 14 au 16 novembre, au siège de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) à Paris. Lors de cette session, qui a réuni des représentants de tous les pays membres ainsi que des organisations sportives gouvernementales telles que l’Agence mondiale antidopage (AMA), plusieurs points ont été abordés notamment  l’administration du Fonds pour l’élimination du dopage dans le sport et la conformité à la Convention internationale contre le dopage dans le sport à laquelle le Maroc a adhéré en juin 2009 (y compris la soumission des rapports nationaux par tous les Etats parties). Entrée en vigueur le 1er février 2007, cette Convention se propose de promouvoir la prévention du dopage dans le sport et la lutte contre ce phénomène en vue d’y mettre un terme et de contribuer à conférer une forme systématique à des politiques, directives et règlements internationaux antidopage à même d’offrir à tous les sportifs un cadre d’activité honnête et équitable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *