Dopage : le TAS disculpe Richard Gasquet

Dopage : le TAS disculpe Richard Gasquet

Richard Gasquet a été lavé de toute faute jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui accepté sa version d’une contamination à la cocaïne provoquée par le baiser échangé avec une jeune femme dans une discothèque. Il a rejeté les appels de l’Agence mondiale antidopage et de la Fédération internationale de tennis (ITF), qui souhaitaient que l’ex-numéro 1 français puisse purger une peine allant d’un an à deux ans de suspension. Les juges du TAS réunis à Lausanne ont cru à la possible contamination de Richard Gasquet à la cocaïne par ce baiser échangé avec une jeune femme dans une discothèque de Miami quelques heures après son forfait pour le tournoi floridien en raison d’une blessure. «Il était impossible pour le joueur, même en prenant toutes les précautions nécessaires, de savoir qu’en embrassant une femme qu’il avait rencontrée dans un environnement non suspect, il pourrait être contaminé avec de la cocaïne», a estimé le TAS dans le communiqué justifiant sa décision.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *