Dopage : Les jeux asiatiques touchés

Dopage : Les jeux asiatiques touchés

La vedette du sport chinois Liu xiang a battu, mardi soir à Doha lors de la finale des Jeux asiatiques, le record de l’Asie du 110 m haies messieurs, en établissant un nouveau record de 13’’15.
«Je n’ai ressenti aucune pression», a déclaré Liu Xiang. «C’est super de l’emporter aux Jeux asiatiques. Les jeux Olympiques sont célèbres dans le monde, mais les Jeux asiatiques restent la principale compétition du continent».
En tête de bout en bout, le détenteur du record du monde (12.88) a devancé son compatriote Shi Dongpeng (13.28) et le Japonais Masato Naito (13.60), assurant au pays hôte des Jeux 2008 à Pékin la première place dans la principale discipline olympique.
Il a apporté sa deuxième médaille d’or à la Chine chez les messieurs après celle de Han Yucheng au 20 km marche. Les Chinoises de leur côté sont montées à neuf reprises sur la plus haute marche du podium.
L’autre fait marquant de la journée, c’est la qualification de l’Irak pour la finale du tournoi de football. En effet, l’équipe irakienne a surpris son homologue sud-coréenne.
L’Irak, ensanglanté par une guerre civile au quotidien, a trouvé une rare occasion de fête et d’espoir avec cette qualification célébrée par des centaines de tirs de joie à Bagdad.
Aussitôt le coup de sifflet final de la rencontre Irak-Corée du Sud (1-0), d’innombrables tirs d’armes automatiques ont retenti dans la capitale irakienne, de nombreuses balles traçantes illuminant l’obscurité au-dessus de la ville où l’électricité ne fonctionne que par intermittence.
Malgré les violences, l’équipe nationale de football reste très populaire dans toutes les communautés d’Irak.
Par ailleurs, la Corée du Sud a remporté mardi la médaille d’or de la poursuite par équipes hommes du cyclisme sur piste aux Jeux asiatiques de Doha. Les quatre Sud-Coréens ont terminé leur course à 4:12:746, battant le record asiatique établi en novembre 2006 à Sydney, en Australie. Pour sa part, l’équipe iranienne a remporté la médaille d’argent avec 4:14: 226 et la Chine a obtenu la médaille de bronze avec 4:14:489. Enfin, le feuilleton du dopage a connu mardi un nouvel épisode.
Le culturiste irakien de la catégorie des moins de 75 kg, Saad Faeaz, a été exclu des Jeux, après que des médicaments interdits eurent été retrouvés dans son bagage à l’aéroport international de Doha, a annoncé le Comité olympique d’Asie (OCA). Hussein Al Musallam, directeur général de l’OCA, a indiqué que des douaniers avaient retrouvé le 4 décembre 134 doses de "nandrolone" dans le bagage de Saad Faeaz. Ce dernier avait été autorisé à participer à la compétition alors qu’une enquête était en cours.

L’Iran se défend de tout prosélytisme religieux

L’Iran a exprimé mardi son étonnement à la suite de la menace du Conseil olympique d’Asie (OCA) de sanctionner les sportifs iraniens s’ils continuaient à afficher des slogans religieux sur leurs vêtements lors des Jeux asiatiques qui se déroulent actuellement à Doha. «Le fait d’afficher des slogans religieux sur les vêtements est un acte spontané de la part des athlètes et le Comité olympique iranien n’a rien à voir avec ça», a déclaré son secrétaire général, Ali Kafashian. «Même s’il n’existe pas de réglementation en la matière, nous avons reçu une lettre d’avertissement et nous allons l’appliquer», a-t-il ajouté, sans préciser comment cela se traduirait dans les faits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *