El Guerrouj retrouve le sourire

El Guerrouj retrouve le sourire

Difficilement, Hicham El Guerrouj a décroché mardi soir la première place sur le 1500m lors du meeting de Lausanne, comptant pour la Golden League d’athlétisme. Le Marocain a devancé le Kenyan Isaac Songok, qui a parcouru cette distance en 3min 32sec 22/100, alors que l’ukrainien Ivan Heshko a terminé troisième (3 min 33 sec).
Un autre Marocain était également en lice lors de cette soirée athlétique suisse. Il s’agit de Youssef Baba qui a terminé 8ème avec un temps de 3min 36 sec 38/100. Vainqueur à Rome, le Bahreini d’origine marocaine Rachid Ramzi était inscrit pour le 1.500m de Lausanne, mais il s’est retiré au dernier moment pour une raison inconnue.
Parti sur les talons des deux lièvres de service, El Guerrouj s’est retrouvé seul à 500 mètres de la ligne. Alors qu’il comptait encore environ 30 mètres d’avance à 150 m de l’arrivée, le Marocain a senti fondre dans son dos le Kényan Isaac Songok. Ce dernier passait même devant à 50 m de la ligne avant qu’un sprint rageur ne désigne El Guerrouj comme vainqueur pour 2/100e (3:32.20 contre 3:32.22), dans une course cependant moins relevée qu’à Rome. En ce chrono mardi soir, le quadruple champion du monde du 1500m n’a certes pas atteint son objectif de courir la distance en moins de 3mn 30 sec, mais franchir la ligne d’arrivée le premier a une grande importance d’un point de vue psychologique. «J’ai retrouvé le sourire. Il était important de gagner. Je suis conscient de mes problèmes et de mon manque de rythme. Cette victoire va me redonner confiance. Je suis surpris de voir le Kenyan revenir.
Cela aurait été une catastrophe si j’avais perdu», a-t-il déclaré à l’AFP après la course. Il y a moins d’une semaine, vendredi dernier plus exactement, Hicham El Guerrouj a occupé une surprenante 8ème place lors du meeting de Rome, celui même qui connu la pulvérisation de deux records du monde par l’enfant de Berkane. Une contre-performance qui a semé le doute quant à la forme du champion, qui court toujours après son premier sacre olympique. En début de semaine, le recordman du monde du 1500m et du mile avait tenu une conférence de presse pour faire part de son inquiétude quant à sa participation aux Jeux Olympiques d’Athènes qui commenceront dans un peu plus d’un mois.
«Je suis vraiment inquiet», a affirmé El Guerrouj qui a jouté : «Je n’irai pas aux JO si je ne cours pas en moins de 3 min 30 sec d’ici Zurich. Après, je prendrai une décision. Mais je ne peux aller aux JO avec le 5e ou le 6e temps».
Mais avant de prendre part au plus grand meeting d’athlétisme du monde à Zurich, Hicham El Guerrouj doit participer à une autre réunion athlétique, à Londres ou à Stockholm. Le Marocain avait dévoilé souffrir de problèmes de santé. «En début de saison, j’ai eu un problème de santé. J’ai cru que c’était de l’asthme, mais des examens ont permis de découvrir une gêne respiratoire, liée à une dizaine d’allergies», a-t-il expliqué sans pouvoir donner plus d’explication sur la nature du mal qui le touche. Il a tout simplement précisé que ces problèmes de respiration se seraient déclarés mi-janvier lors d’une séance d’entraînement en altitude à Ifrane.
Sous corticoïdes et antistaminiques depuis février dernier, le champion marocain souffre toujours de cette gêne. «Je prends des médicaments matin et soir. Et si je ne les prends pas, la gêne revient», a-t-il précisé. A signaler que le roi du demi-fond mondial devait consulter mercredi un spécialiste à Paris.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *