El Haddaoui au secours des Juniors

Mustapha El Haddaoui, ex-joueur international marocain de football, serait sollicité par la direction technique nationale de football pour présider aux destinées de l’équipe nationale des juniors. «La semaine dernière, j’ai eu des discussions avec la direction technique pour prendre en commande l’équipe nationale des juniors », déclare l’ex-joueur du Raja de Casablanca. Si l’accord aboutit, ce dernier devra entamer ses nouvelles fonctions au mois de janvier prochain. « Ça sera le début de ma carrière d’entraîneur. Certes, la saison dernière, j’ai reçu des propositions de la part de plusieurs clubs de deuxième division, mais je ne voulais pas m’engager. Je ne voulais pas prendre en main une équipe pour laquelle je n’ai pas fait de recrutements », souligne-t-il. Âgé de 40 ans, Mustapha El Haddaoui veut finir sa carrière footbalistique en beauté en se reconvertissant en entraîneur. Son CV comprend, outre son palmarès de joueur, deux diplômes d’entraîneur : 1e degré et 2e degré. « Je les ai eus, tous les deux, au centre de formation Claire-Fontaine. Le premier en 1994, j’étais encore joueur, et le deuxième en 1998, juste après la coupe du monde », explique ce dernier. Avec deux participations à la coupe du monde, 86 et 94, l’ex-stéphanois a fait un vrai parcours de proffessionnel. Ayant brillé de mille feux avec les Vert et Blanc durant le début des années 80, El Haddaoui a rejoint les Lions de l’Atlas avec lesquels il a gagné la médaille d’or des jeux méditerranéens en 1983. «Outre la coupe du monde 86, c’est l’un de mes meilleurs souvenirs en tant que joueur dans l’équipe nationale », se rappelle-t-il. Les portes du professionnalisme allaient lui être ouvertes, en 1985, après avoir réussi à conquérir le coeur des dirigeants du club Suisse de Lausanne. Sa belle prestation avec les Lions de l’Atlas, durant la coupe du monde 86 au Mexique, a tiré vers le haut sa cote. Après deux années, de beaux et loyaux services avec le club Helvétique, El Haddaoui a changé de cieux pour rejoindre le championnat de France où il a signé un contrat d’un an avec l’équipe de St-Etienne. «Je garde un beau souvenir avec les Stéphanois. C’était ma première année en France. Pourtant, j’ai réussi à glaner le titre de meilleur joueur étranger », fait remarquer le nostalgique Rajaoui. Et ce n’était que le début d’une carrière prometteuse. Entre 1988 et 1995, El Haddaoui a porté le maillot de plusieurs équipes françaises : Nice, Lens et Angers. Avant d’atterrir, durant la saison 96-97, au club de Jeanne d’Arc de la Réunion. La derniere étape dans sa carrière de footballeur, l’a passée au Sultana d’Oman avec l’équipe d’Al Swiq, durant la saison 98-99.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *