Élimination prématurée du Raja et du MAS

Élimination prématurée  du Raja et du MAS

C’est tout le contraire de ce qui a été souhaité qui s’est produit samedi au complexe sportif Mohammed V. Le Raja de Casablanca a été éliminé au deuxième tour de la Ligue des champions d’Afrique de football par le club guinéen de Horaya Conakry.

Les Verts auront tout fait sauf concrétiser les nombreuses occasions qu’ils se sont créées. Mais que faire devant une formation qui ne s’est déplacée que pour un seul objectif : défendre bec et ongles et préserver son avantage. Elle qui avait remporté le match aller par un but à zéro n’avait besoin que d’un nul vierge pour garantir sa qualification.

Cette élimination n’enlève en rien au mérite du Raja qui a su multiplier les assauts et menacer à plusieurs fois l’équipe adverse mais qui manquait tout de même d’efficacité, confondant souvent entre vitesse et précipitation. Cependant, l’arbitrage, surtout de la part des arbitres de touche, laisse beaucoup à désirer et à se demander des fois si leurs décisions (décisives des fois) n’étaient pas arbitraires. Il faut dire que les poulains de Faouzi Benzerti sont restés sereins devant un trio arbitral tchadien qui a manifestement handicapé l’équipe marocaine.

Ne baissant pas les bras, le Raja poursuit ses raids et la défense impénétrable du Horaya va finir par craquer à la 86ème minute du jeu sur une tête de Mohcine Iajour joliment servi par l’autre Mohcine, Moutouali remettant ainsi les choses à la case départ.

Après 90 minutes de jeu et un temps additionnel de (seulement !) 8 minutes, le score restera inchangé entre les deux formations qui se retrouveront à l’épreuve fatidique des tirs au but. À l’issue de laquelle le Horoya remporte le match sur le score de 5-4 grâce au portier Hhadim N’Diaye qui a réussi à bloquer 3 pénalties des joueurs casablancais
Avec cette victoire, le Horoya AC élimine le Raja et se qualifie aux 8è de finale de la Ligue des clubs champions d’Afrique.

Dans la même soirée, le Moghreb athlétic sportif de Fès (MAS) a été lui aussi éliminé de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), malgré sa victoire, samedi à domicile, face à la formation ghanéenne de Medeama sur le score de 2 buts à 1. A l’aller, les Fassis se sont inclinés à Sekondi par 3 buts à 0.

Une seule équipe marocaine est désormais présente dans les compétitions africaines alors qu’il y en avait quatre au départ. Le Difaâ d’El Jadida qui avait pris une sérieuse option pour les 8e de finale après sa victoire par 2 buts à 0 face au club gambien de Gamtel, joue sereinement dimanche son match aller.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *