Faire Le Tour du Maroc en péril ?

Faire Le Tour du Maroc en péril ?

Le Tour du Maroc, de retour après deux années d’absence, risque de ne pas avoir lieu. Prévue du 28 mars au 11 avril, cette compétition sportive, tant attendue par les fans de la petite reine au Maroc, connaît encore quelques problèmes au niveau de son organisation. Si le volet sportif qui comprend le tracé de la course et les équipes participantes a été bouclé le plus normalement du monde, le volet financier a enregistré a un grand retard.
A moins de trois semaines du coup d’envoi qui sera donné à Casablanca, les quatre millions de dirhams, qui constituent le budget total du tour, ne sont toujours pas disponibles dans les caisses du comité organisateur. L’agence de communication et d’événementiel sportif, chargée de la gestion du sponsoring de la compétition, n’a pas encore perçu un seul chèque même si les contrats ont été signés il y a plusieurs semaines.
Maroc Telecom par exemple s’est engagé à fournir deux millions de dirhams alors que le département de tutelle en a promis un million supplémentaire. Mais pas un seul sou n’a encore été déboursé.
Une situation qui a poussé le bureau de la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC) à se réunir mardi soir à Casablanca pour faire le bilan des préparatifs du Tour. Une réunion où plusieurs membres fédéraux n’ont pas hésité à exprimer leurs inquiétudes quant à ce retard de financement qui risque de pousser les organisateurs à ne pas respecter leurs délais.
Ces derniers se trouvent en effet dans l’obligation de fournir les billets d’avion et les réservations d’hôtels aux membres des équipes participantes et aux invités de la manifestation, et ce dans les prochains jours. «Ce qui pose donc la nécessité pour le comité organisateur de courir une course contre la montre pour pouvoir récolter le maximum d’argent dans des délais très brefs », estime le directeur technique national Mustapha Nejjari. Et d’ajouter : « Nous nous sommes déjà engagés avec de nombreuses équipes de renommée internationale pour animer le Tour du Maroc. Nous désengager à la dernière minute, pour des retards de financement en plus, constituerait un coup dur au sport national en général et au cyclisme en particulier».
La réunion de mardi a également été l’occasion pour le bureau de la fédération de peaufiner le circuit du Tour du Maroc et la liste des équipes dont les coureurs cyclistes sillonneront le Maroc pendant près de deux semaines. Ainsi, les 20 équipes étrangères qui prendront part à ce tour cycliste ont toutes confirmé leur participation.
«Pour le Tour de cette année, des cyclistes de tous les continents se disputeront le sacre final», estime le directeur technique national. Les deux équipes nationales marocaines, A et B, complèteront le tableau de cette manifestation sportive qui mettra en concurrence près de 132 cyclistes.
Ces derniers courront sur les routes du Royaume dans le cadre de 13 étapes parcourant un total de 1908 km. Ces étapes relieront les plus importantes villes du pays, à commencer par Casablanca, El Jadida, Safi, Essaouira, Agadir, Marrakech, Béni Mellal, Khénifra, Meknès, Fès, Ouazzane, Tanger, Larache, Kénitra et Rabat. Auparavant, les cyclistes disputeront un prologue dans la capitale économique. La 11ème étape, entre Kénitra et Rabat, est une course contre la montre en individuel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *