Fatima Zahra El Allami et Nadia Lalami éliminées de la compétition

Fatima Zahra El Allami et Nadia Lalami éliminées de la compétition

Le public de la petite balle jaune ne s’attendait pas à la sortie prématurée des deux Marocaines Fatima Zahra El Allami et Nadia Lalami. Le tennis féminin n’a malheureusement pas été au rendez-vous.
Fatima Zahra El Allami et Nadia Lalami avaient été battues respectivement par la Japonaise Akiko Morigami et la Tchèque Lucie Hradecka quittant par cette défaite la neuvième édition du Grand Prix WTA SAR Lalla Meryem de tennis doté de 220.000 dollars. El Allami avait abandonné la partie après avoir été nettement dominée par la Japonaise dans le premier set (6-2). Sa compatriote Nadia Lalami, elle, n’a pas pu tenir la dragée haute à son adversaire, Lucie Hradecka (6-4, 6-3).
Les trois autres Marocaines Intissar Rassif, Lina Bennani et Fatiha Berjane sont sorties dès le tour qualificatif, respectivement, devant l’Italienne Corinna Dentoni (6-1, 6-2), la Danoise Hanne Skak Jensen (6-1, 6-1) et la Française Laura Thorpe (6-2, 6-4). En double, la paire marocaine Lina Bennani et Nadia Lalami a été éliminée de la compétition par le duo composé de la Hongroise Czink Melinda et de la Britannique Keothavong Anne (6-0, 3-6, 10-5).
El Allami, engagée dans le double avec l’Allemande Anne Priska Schaefer, a également vu son parcours stoppé devant la Russe Maria Kondratieva et la Française Sophie Lefevre (6-1, 6-0). Après l’émotion mélangée entre les surprises et la colère vécue au tournoi masculin du Grand Prix Hassan II de tennis, le Grand Prix WTA SAR Lalla Meryem est un autre tour plein de douceur. Cet événement se poursuit jusqu’au 2 mai sur les courts du Royal tennis club de Fès (RTCF). C’est une grande manifestation tennistique et une occasion propice pour les jeunes Marocaines d’admirer les prestations des grandes joueuses de la petite balle jaune. «Toutes les conditions sont réunies pour réussir cette neuvième édition», a déclaré Olivier Mangelinckx, directeur adjoint de ce tournoi féminin.
Ce tournoi WTA réunit des joueuses mondiales représentant 25 pays, dont les têtes de série, l’Argentine Gisela Dulko (détentrice du titre du GP Lalla Meryem), la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (26e classement WTA), et ses compatriotes, Maria Kerilenko (38e) et Aliza Kleybanova, la Française Aravane Rezaï (94e) et la Roumaine Sorana Cirstea (55e).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *