Ferrari prépare la relève

Quelques heures à peine après le Grand Prix de Monaco de Formule Un, remporté par le Colombien Juan Pablo Montoya, les rumeurs sur l’avenir des pilotes de Ferrari se sont faites de plus en plus pressantes. Le quotidien italien, La Gazzetta dello Sport, a affirmé dans sa livraison de dimanche que le Colombien, pilote actuellement de Williams, pourrait remplacer l’Allemand Michael Schumacher, dès que celui-ci aura décidé de quitter Ferrari et donc une carrière active en F1. Quant au remplaçant de Rubbens Barrichello, il s’agirait de Felipe Massa. Ce quotidien italien estime que le quintuple champion du monde, s’il remporte le titre mondial, pourrait décider de se retirer à la fin de cette année. Pour le remplacer, en 2004 ou en 2005 au plus tard, Jean Todt, directeur de l’écurie rouge, pense bien sûr à Montoya. Frank Williams sent que son pilote est sur le point de lui échapper. «Cela ne m’étonnerait pas que Ferrari fasse une offre à Juan Pablo d’ici la fin de l’année», affirmait le patron britannique à Monaco.
Ces rumeurs n’ont pas beaucoup inquiété Willi Weber, le manager de Michael Schumacher. Ce qui lui importe n’est pas, qui remplacera son pilote mais jusqu’à quelle date celui-ci acceptera de poursuivre sa carrière. « Je serais très heureux s’il décidait de continuer à courir, mais je ne ferai rien pour influencer sa décision», a-t-il déclaré. Le cas de Rubens Barrichello est tout à fait différent. La Scuderia semblerait ne pas être satisfaite de ses performances. Alors que Michael Schumacher se bat régulièrement pour la victoire depuis le début de l’année, Rubens Barrichello a enregistré une véritable baisse de régime. Il se trouve régulièrement devancé par une McLaren, une Williams ou même une Renault.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *