Fullone quitte le WAC

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe, ou plutôt d’une douche froide, c’est selon. Oscar Fullone a quitté le WAC. Depuis le Caire, où le WAC a perdu (1-3) la finale de la super-coupe d’Afrique face au Zamalek, le président des Rouge et Blanc, Nasreddine Doublali, qui était injoignable dimanche au téléphone, s’est dit «étonné» des informations selon lesquelles Fullone, lié au Wydad par un contrat de trois ans, aurait démissionné de son poste d’entraîneur. Le «Sorcier argentin» avait signé un contrat d’objectif pour les titres que remporterait le WAC sous sa houlette en Coupe du Trône et en coupes Africaines. Le montant de ses primes avoisinerait les 100.000 dollars. Il réclame depuis quelques semaines ses indemnités qu’il n’a pas encore touchées. Dans une déclaration à MAP-Le Caire, le président du Wydad a justifié ce retard par le fait que son club «n’a pas non plus reçu ses droits pour ces deux victoires, ni de la CAF ni de la Fédération royale marocaine de football (FRMF)». Par ailleurs, d’autres dirigeants du club contactés par téléphone par MAP Casablanca ont été plus catégoriques. «Oscar Fullone a présenté sa démission samedi après-midi». Si elle était confirmée, la décision de Fullone, qui dans un premier temps avait été rapporté par une dépêche AFP datée du Caire, s’inscrirait dans le sillage de la défaite (3-1) du Wydad de Casablanca en finale de la Super-coupe africaine face au club égyptien du Zamalek, vendredi après-midi au Cairo-Stadium. Tout semblait pourtant bien se dérouler pour les Casablancais, qui, en première mi-temps, se sont montrés les plus dangereux, se créant les opportunités les plus nettes de scorer.
Et c’est ainsi que Rédouane Allali a raté lamentablement deux occasions nettes de marquer (11è et 18è), tandis que Khalid Khamma verra son coup de tête sauvé de la ligne par un défenseur du Zamalek. Mais, très vite, les Egyptiens allaient retrouver leurs marques pour imposer un pressing très haut empêchant par la même les Wydadis d’organiser leur attaque. Une déconcentration au niveau de la défense du WAC permettra à Mohamed Abdelouahed d’inaugurer le score à la 27ème minute de jeu. Le score en resta là jusqu’au coup de sifflet mettant fin à la première mi-temps. Dès l’entame de la seconde période, les Cairotes allaient accentuer leur pressing et marquer un second but par l’intermédiaire de Hazem Imam à la 63ème minute de jeu.
Et deux minutes plus tard, c’est le même Mohamed Abdelouahed qui allait porter le coup de grâce à des Wydadis complètement sonnés. C’est à ce moment-là qu’Oscar Fullone décida de remplacer Allali par Guillaume. Un choix qui s’avèrera judicieux puisque la nouvelle recrue ivoirienne du WAC allait redonner du tonus à l’attaque des Diables Rouges, bien émoussée ce vendredi –là. Avec un sang-froid remarquable, Guillaume placera un tir qui paralysera le portier du Zamalek à la 74ème minute de jeu. Un but qui libèrera quelque peu les Casablancais, qui ont joué leur va-tout durant le reste de la partie. Sans succès, puisque les Zamalkaouis, assurés de la victoire, et jouant plus sereinement, n’avaient aucun mal à contrôler la situation jusqu’au coup de sifflet final.
Mais il était dit que les malheurs du WAC allaient se poursuivre, puisque le lendemain, la fameuse dépêche AFP, datée du Caire, annonçait le départ de Fullone.
Ce dernier est coutumier du fait, puisqu’au Raja, il avait même créé une crise ayant opposé les pro et les anti-Oscar, qui avait fait pas mal de dégâts. Lors de l’éclatante participation des Diables Verts au Mondial des clubs au Brésil, Fullone avait préféré ne pas effectuer le déplacement du Brésil.
Et c’était Fethi Jamal, l’actuel entraîneur de l’équipe nationale Juniors qui était présent sur le banc de touche.
Ensuite, le même scénario se répétait avec les clubs d’Al Aïn (Emirats) et Al-Hilal (Libye). Avec ce départ du WAC, qui serait somme toute «logique» au regard de son comportement, l’Argentin semble avoir choisi de boucler la boucle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *