FUS-CRA et DHJ-RSB : Duels à haut risque

FUS-CRA et DHJ-RSB : Duels à haut risque

Mise à jour de la 4ème et 8ème journées de la Botola Maroc Telecom

Les hommes de Walid Regragui ont intérêt à avoir un super mental s’ils veulent surclasser leurs hôtes du jour. Ces derniers auront également leur mot à dire. Ils veulent les mettre en difficulté.

Les matchs reportés FUS-CRA et DHJ-RSB comptant respectivement pour la 4ème et la 8ème journées de la Botola Maroc Telecom seront disputés cet après-midi.

Incontestablement, ces deux duels s’annoncent explosifs et promettent d’être intenses entre les quatre protagonistes.

D’emblée, les Rifains et les Orientaux ne doivent pas s’attendre à un traitement de faveur en effectuant un long et périlleux déplacement respectivement à Rabat et à El Jadida. Leur confrontation lors de la précédente journée s’est soldée par un match nul. Résultat qui a fait énormément plaisir au staff qui assure l’intérim après le limogeage de Rachid Taoussi en attendant «Godot».

Pour faire une partie, il faut être deux sur le terrain. Chose que les partenaires du capitaine Mohamed Aziz ont dû oublier aux vestiaires en se contenant de se replier en défense. L’unique façon de progresser est de faire preuve d’un jeu audacieux et de se concentrer sur le sujet du jour. Qu’en sera-t-il face aux Doukkalis ? Ces derniers ont su rapidement se relever de l’échec. Face aux Khouribguis, les hommes de Talib n’y sont pas allés de main morte en leur infligeant une sévère correction (4-1). Ce succès éclatant leur a permis d’occuper seuls la deuxième place du classement à deux longueurs du leader, le Hassania et avec en prime un match en moins. ça saute aux yeux, la formation jdidie est forte techniquement et physiquement. Elle se distingue par son efficacité offensive : 17 buts inscrits sur 8 encaissés. Partant de cet atout, Ahaddad -auteur du hat-trick face à l’OCK-, Nanah, Akardoum, Hadhoudi et les autres ne jurent que par la victoire, rien que la victoire. En plus, jouer à domicile ça aide. Tout dépend de la réaction des visiteurs. Le staff qui assure l’intérim disposera-t-il d’une formule magique pour mettre en difficulté les locaux ? C’est possible, à condition de sortir le grand jeu. Partant du principe : seul le jeu collectif prime.

Auteurs d’une prestation de haut niveau à domicile, les Rifains n’ont pas été récompensés par le nombre incalculable d’occasions ratées devant la cage gardée par le keeper Lemhamdi. Il était impérial dans ses interventions. Le point précieux ramené d’Al Hoceima y est pour quelque chose. C’est avec le même état d’esprit et le même enthousiasme que les poulains de Pedro Benali sont déterminés à fouler la pelouse du stade Moulay El Hassan.

Les Fussistes en manque d’inspiration laissent filer des points. Tout le monde a cru après leur succès face aux Jdidis qu’ils allaient prendre goût aux victoires. Peine perdue. Mais allez savoir pourquoi. Face aux Rojiblancos à domicile, ils s’étaient quittés sur un score de parité zéro partout. Les hommes de Walid Regragui ont intérêt à avoir un super mental s’ils veulent surclasser leurs hôtes du jour. Ces derniers auront également leur mot à dire. Ils veulent les mettre en difficulté. Comme disait l’autre, il existe deux manières d’envisager la victoire : marquer un but plus que l’adversaire ou encaisser un de moins. Réponse ce soir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *