GNF-2 : les griffes de la relégation

Le baisser du rideau sur le Championnat du GNF-2 a lieu ce week-end. Une dernière journée que la majorité des clubs disputeront pour le plaisir. Le sort ayant été fixé, après la montée de l’Olympic Club de Safi et l’Union Touarga Sport chez l’élite. Cependant, pour une certaine caste, la 30e journée ne sera pas une journée de tout repos. Celle-ci se disputera, en fait, en bas du classement. En effet, loin de la routine des clubs promus et de ceux qui se sont maintenus dans le GNF-2, les équipes pataugeant en bas du tableau doivent encore mouiller le maillot. Plus, ils doivent suer eau et sang pour ne pas être aspirés par le Championnat amateur. Ils, ce sont les trois clubs menacés par la seconde place de relégation, la première étant l’appartenance du malheureux Majd Al-Madina. Le TAS de Casablanca, le Widad de Fès et l’Union de Mohammadia ont tous l’épée de Damoclès au-dessus de la tête. Suspendue par un simple crin de cheval, cette dernière finira inévitablement par faucher l’un d’entre eux.
En effet, deux des trois compères pourront l’échapper belle, s’extirpant de l’oeil du cyclone et assurant leur évolution en deuxième Division la saison prochaine. A commencer par le TAS, celui-ci occupe la seconde place – peu enviable – de relégation. Il aura la tâche la plus ardue des trois puisqu’il n’a que 30 points au compteur, soit à deux longueurs de ses compagnons d’infortune. Les nerfs à vif, le TAS disputera sa dernière (chance) journée face à son voisin du Rachad Bernoussi qui, lui, sera aussi placide que certain de rester en GNF-2. D’où la disparité de la donne pour les deux adversaires. L’un jouant pour le fun, l’autre pour la survie. La situation du TAS est d’autant plus difficile que même en cas de victoire, celui-ci devra entrer dans des équations alambiquées, se rapportant aux résultats des deux autres menacés. L’Union de Mohammadia et le Widad de Fès se positionnent un peu en avant, avec un cumul de 32 points. La victoire leur permettra tout simplement de sauver les meubles. Un simple match nul pourrait s’avérer salutaire car les calculs d’épicier pourraient leur faire le plus grand bien. L’Union de Mohammadia affrontera la Renaissance Sportive de Berkane, tandis que le Widad de Fès sera opposé au Fath de Nador. Le WAF sera, néanmoins, avantagé par le fait d’évoluer devant son public, le douzième joueur qui a toujours réussi à faire des miracles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *