GNF-2: L’OCS prend le large

La victoire et rien que la victoire. C’est certainement le seul mot d’ordre de l’Olympic de Safi, qui semble avoir complètement rompu avec tout ce qui s’appelle «match nul» ou « défaite ». Depuis longtemps, très longtemps, des journées et des journées se sont écoulées et l’OCS conserve son strapontin de leader qu’il défend farouchement. Chacune de ses sorties est synonyme de victoire et de trois points dans l’escarcelle. Et ce n’est pas la 22e journée qui contredira ce fait avéré.
En effet, les Safiots ont fait une nouvelle victime, le Stade Marocain dont ils se sont débarrassés par la petite marque (0-1). Ni le public ni l’effet booster d’évoluer à domicile n’aura été d’un quelconque secours pour les locaux. D’autant que l’issue de la rencontre n’est pas un fait exceptionnel, la machine OCS broyant tout sur son passage. Cependant, cette énième victoire revêt une importance singulière, du fait qu’elle intervient à un moment où les poursuivants directs de l’OCS ratent le coche et trébuchent.
L’Union Touarga Sport, qui ne lâchait pas le leader d’une semelle, a fini par s’essouffler et se laisser distancer. La 22e journée avait opposé l’UTS à la Renaissance Sportive de Berkane, dans le fief de ce dernier. Les visiteurs furent pris par surprise et la RSB solda le match à son avantage (1-0). Une défaite amère pour l’UTS qui se situe désormais à six longueurs derrière l’OCS. La besogne ultérieure s’annonce d’autant plus compliquée que l’OCS mène une marche impériale sans tergiversation. Hillal de Nador, également, avait rendez-vous avec la défaite lors de cette 22e journée.
Son tombeur, le Fus de Rabat, aura réalisé une excellente opération, se hissant de deux marches au classement. Se situant à la 5e place, le FUS, à moins qu’il ne devienne trop vorace, aura réussi à sauver les meubles, après un début titubant cette saison.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *