Golf : L’Alp’s Tour quitte Fès

Deuxième épreuve de l’Alp’s Tour à se dérouler au Maroc, l’Open de Fès est arrivé à terme avec la victoire de Giorgio Grillo. Auteur d’une carte de 205 coups, soit 11 sous le Par, l’Italien s’est nettement distingué lors des deux premières journées, où il avait réalisé 63 coups lors du premier tour, soit 9 sous le Par, puis 70 coups durant le 2e tour. Durant le 3e tour, Giorgio Grillo égrènera les coups jusqu’à boucler le parcours en symbiose avec le Par, fixé à 72 coups pour cette épreuve. L’Italien empochera, pour sa prestation, la somme de 5.075 €, sachant que l’Open de Fès est doté de 35.000€.
En seconde place, l’Autrichien Ulf Wendling aura réussi à faire un retour spectaculaire, après une modeste carte de 73 coups lors du 1er tour. Le 2e tour permettra à l’Autrichien de se ressaisir, puisqu’il boucla le parcours avec 66 coups. Wendling reviendra à la charge lors du 3e tour, réalisant 67 coups pour se propulser en deuxième place du classement général. Idem pour le Français Jean Nicolas Billot, qui partagea sa seconde place à l’Autrichien (67, 71, 68). Les deux exaequo de cette deuxième place partiront, chacun, avec 2.843,75 € comme prize money.   Arrivent ensuite les Français Lionel Alexandre et Georges Plumet, l’Autrichien Thomas Kogler et l’Italien Gianpaolo Zanol qui, tous les quatre, s’adjugeront la 3e place du général sur un score de 207 coups. Financièrement parlant, ils auront encaissé 1.592,50 € chacun.
Du côté des Marocains, 6 golfeurs ont réussi à passer la Cut. À ce jour et à l’issue de deux épreuves seulement de l’Alp’s Tour (Open de Fès et Trophée Maroc Telecom), 12 Marocains auront réussi ce passage tant convoité. Chose qui est fort louable car, l’année dernière, lors de trois étapes de l’Alp’s, seuls 9 Marocains ont réussi à passer le Cut. C’est dire l’évolution des golfeurs nationaux, qui prouvent jour après l’autre que leur jeu mûrit et qu’ils sont en phase de hausser le niveau du golf national à l’échelon des compétitions internationales.
En ce qui concerne l’Open de Fès, le meilleur classement marocain a été l’œuvre de Younès El Hassouni, signataire d’une carte de 212 coups, soit 4 sous le Par. Le Marocain avait pourtant débuté le tournoi sur une note très positive, bouclant le parcours en 69 coups. Lors du second tour, El Hassouni dépassera le Par de 1 coup, puis se rattrapera durant le 3e tour, réalisant un score de 70 coups. La prestation de Younès El Hassouni lui vaudra la 22e place au classement général, qu’il partagea avec trois Français – Christophe Brazillier, Bertrand Coathalem et Anthony Grenier – et deux Italiens, Gregory Molteni et Gianluca Pietrobond en l’occurrence. Cette place était dotée d’une récompense de l’ordre de 481,25€.  
Fayçal Serghini est le second Marocain à livrer une bonne prestation lors de tournoi. Celui-ci a bouclé la boucle à la 28e place, après un 1er tour juste-juste, à 72 coups de club, puis un excellent 2e tour où Fayçal a signé une carte de 67 coups, avant un 3e tour très désavantageux pour le Marocain (74 coups).
La 28e place accordait une prime de 426, 12 € à ses occupants. Les trois autres Marocains à s’être distingués lors de l’Open de Fès ne sont autres que Rachid El Hali, Mustapha El Kharraz et Amine Joudar.
Le premier, après un début moyen (73 coups), se redressera lors du 2e tour où il réalisa un score honorable de 68 coups. Rachid El Hali n’arrivera cependant pas à conserver ses acquis lors du 3e tour (74 coups). Mustapha El Kharraz, quant à lui, débutera le tournoi sur les chapeaux de roue, bouclant le 1er tour avec 67 coups, soit 6 sous le Par. Le second Tour, Mustapha ne fera pas mieux qu’un total de 72 coups, perdant ainsi de la vitesse, pour clôturer sa prestation sur une carte de 76 coups.  Auteur d’une brillante prestation durant les deux premiers tours, Amine Joudar trônait sereinement en 5e place à l’issue du 2e tour, ayant bouclé le 1e tour avec 69 coups. Amine récidivera lors du second tour, signant une carte similaire de 69 coups. Le Marocain, à l’instar de ses compatriotes, a eu le malheur de mal gérer le 3e tour, qu’il acheva sur le score de 77 coups. Au final, les trois « frères-ennemis » se contenteront de la 34e place, avec un total de 215 coups et un prix de 381,50 €. Pour sa part, Hassan Benrokia termina la compétition à la 38e place, scellant une carte de 216 coups (72, 71, 73) et accordant une prime de 357 €.
Ainsi s’achève l’Open de Fès, sur une note optimiste pour les golfeurs marocains et, à travers eux, pour le golf national. Comme cité précédemment, nos compatriotes n’ont pas su gérer le 3e tour, chose qui les a éloignés du sommet de la pyramide. Cependant, ce n’est pas pour cela qu’on leur en voudra. Non, jamais. Car, d’une part, ils se sont vaillamment battus et, de l’autre, le niveau technique qu’ils affichent aujourd’hui force le respect.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *