Hégémonie de l’Angleterre et de l’Espagne sur le vieux continent

Avec trois représentants chacune en quarts de finale de la Ligue des Champions 2000-01 et trois demi-finalistes en coupe de l’UEFA, à elles deux, l’Angleterre et l’Espagne ont confirmé leur récente hégémonie sur le football européen, conquise à grands coups de millions. Grâce à un système financier avantageux (fiscalité allégée, cotation en bourse en Angleterre, gestion des droits d’image en Espagne), ces deux nations ont pu se donner les moyens de leur réussite. Ainsi, la masse salariale et les indemnités de transfert dans le pays de Churchill représentaient une somme globale supérieure au milliard d’euros en 1999-00, soit une augmentation de 11,5% par rapport à l’exercice précédent. Ces formules ont permis au Real Madrid et à Manchester United de conclure cette saison les transferts du Français Zinédine Zidane (ex-Juventus) et de l’Argentin Juan Sebastian Veron (ex-Lazio), pour 75,1 millions d’euros (record absolu) et 46,3 millions d’euros. Tous deux ont d’ailleurs choisi de quitter l’Italie, grande nation de football qui a, elle, vu son aura européenne s’amoindrir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *