Henri Michel au Raja

Il n’a pas fallu longtemps au comité du Raja de Casablanca pour trouver un successeur au coach belge Walter Meeuws, «remercié» pour mauvais résultats. Son successeur n’est autre qu’une vieille connaissance du Maroc et des Lions de l’Atlas. Il s’agit, en effet, du Français Henri Michel, ancien sélectionneur de l’équipe nationale marocaine, avec laquelle il avait vécu une belle épopée au Mondial 1998 en France. M. Michel devrait donc être sur le banc de touche des Diables Verts à partir de la semaine prochaine. C’est Abdelhamid Souiri, vice-président du Raja de Casablanca, qui l’a affirmé.
Le recrutement d’Henri Michel, dont le nom revenait sans cesse depuis quelques temps pour prendre en main les destinées du club casablancais avant même le limogeage de son prédécesseur le belge Walter Meeuws, «est presque fait», a précisé à la MAP M. Souiri. Les modalités du contrat seront finalisées en fin de semaine avec le technicien français qui «assistera dimanche prochain au match Raja de Casablanca/Ittihad Zemmouri de Khémisset (IZK) pour le compte de la quatorzième journée du championnat du Groupement national de football de première division (GNF I). Il devrait, logiquement, prendre ses fonctions en milieu de semaine prochaine», selon la même source.
Démissionnaire de son poste de sélectionneur national après l’élimination au premier tour des Lions de l’Atlas à la Coupe d’Afrique des Nations CAN 2000, il revient au Maroc en tant que nouveau coach des vice-champions d’Afrique pour un «contrat jusqu’à la fin de l’actuelle saison». Le vice-président du Raja n’a pas exclu la possibilité pour l’entraîneur français de rempiler une autre saison, l’on verra après», a-t-il dit.
En mars 2002, et sous la pression du public Tunisien, Henri Michel avait préféré mettre un terme à sa collaboration avec l’équipe nationale tunisienne, qu’il n’a pas emmenée à la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon. «Je ne peux pas continuer dans ces conditions qui ne me permettent pas de travailler comme je l’entends», avait-il affirmé. Et en mai 2001, les Emirats Arabes Unis avaient démis Henri Michel de ses fonctions de sélectionneur de l’équipe nationale, après la défaite (2-1) contre le Yemen, qui avait sérieusement compromis les chances de qualifications pour le Mondial 2002.
Né à Aix-en-Provence il y a 55 ans, Henri Michel avait pris le poste d’entraîneur de l’équipe nationale de football marocaine en août 1995. Il a été, en tant qu’entraîneur, champion olympique en 1984 avec les «Bleus» et trois fois champion de France en tant que joueur au FC Nantes. Pour les avoir fréquentés longtemps, le technicien français connaît bien les joueurs marocains, leur niveau et leur mentalité. Il n’y a donc pas de temps à perdre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *