Jawad Gharib décroche la médaille d’argent au marathon

Jawad Gharib décroche la médaille d’argent au marathon

Le Maroc a terminé les 29èmes Olympiades de Pékin en occupant la 65 ème place du classement des médailles grâce aux performances de Jawad Gharib, dimanche 24 août, au marathon et de Hasna Benhassi sur l’épreuve du 800m. Deux fois champion du monde, en 2003 à Paris et en 2005 à Helsinki, Gharib avait rendez-vous avec l’histoire en ce jour qui a clôturé les Jeux de Pékin. Conscient de sa responsabilité, Gharib a enregistré un chrono de 2h 07 min 16 sec derrière le Kényan Samuel Kamau Wanjiru qui a parcouru les 42,195 km en 2h 06 min 32 sec, alors que l’Ethiopien Tsegay Kebede est arrivé troisième, avec 2 h 10 min 00 sec. «Cela faisait 48 ans que le Maroc n’avait pas gagné de médaille au marathon, depuis l’argent de Radi en 1960 à Rome. Aujourd’hui, j’ai commémoré sa mémoire (Radi est décédé en 2005). J’avais décidé de regarder la course en restant au contact des premiers», a déclaré Gharib après la compétition. «J’ai bien vu que Wanjiru et Merga (l’Ethiopien finalement 4e) se concertaient pour me décrocher….

A 5 km de l’arrivée, je n’ai pu suivre une nouvelle accélération du Kényan. Bien sûr, j’aurais préféré être premier. Mais c’est le sport. Pour moi, c’est donc une belle médaille. L’an dernier, je n’avais pu défendre mes titres aux Championnats du monde d’Osaka, à cause d’une blessure au tendon d’Achille …. Aux Jeux de Londres, j’aurais 40 ans. Ce ne sera pas facile d’y être, mais j’essaierai», a-t-il ajouté.  La médaille d’argent de Gharib au marathon de Pékin est venue au temps opportun.
 Le public marocain était insatisfait du rendement des athlètes dans cette grande aventure planétaire. Aucune médaille d’or n’a été remporté en Chine contrairement à l’édition d’Athènes où le Maroc s’est adjugé la 36ème place grâce aux deux médailles d’Or de Hicham El Guerrouj (1500 m et 5000 m) et à l’argent de Hasna Benhassi (800 m). Le public marocain n’a pas caché son inquiétude quant à l’avenir du sport au Maroc, surtout en observant les performances des autres participations. Citons entre autres, la Jamaïque, le Kenya et l’Ethiopie en athlétisme. Les Jamaïcains ont dominé les Américains dans les épreuves du 100 et 200 m. Les Kényans et les Ethiopiens ont montré leurs puissances dans les épreuves du fond et du demi-fond. Malgré ses blessures, l’expérience de Gharib a toutefois fait la différence et était très présente. Gharib et Benhassi ont rendu la joie à des milliers de marocains qui ont été déçus par la participation nationale aux Jeux olympiques. Hasna avait déclaré après sa course qu’elle visait le deuxième métal précieux, sachant que la médaille d’or était, selon elle, acquise par la jeune Kényane Jélimo. Beaucoup d’observateurs étaient surpris par cette piètre prestation des Marocains à l’heure où des pays arabes ont signé leurs premières médailles aux Olympiades, en l’occurrence le Bahreïn et le Soudan. En effet, c’est l’or de Rachid Ramzi sur l’épreuve du 1500 m qui a fait entrer le Bahreïn et Rachid Ramzi dans l’histoire olympique. Le Soudan a trouvé quant à lui sa place au tableau des médailles grâce à Ismaïl Ahmed Ismaïl sur le 800 m. Ceci étant, le sport marocain détient désormais à son palmarès 21 médailles olympiques depuis l’édition de 1960 à Rome, dont 6 en or, 5 en argent, et 10 en bronze. Seules deux disciplines ont eu l’honneur de monter sur le podium des Olympiades, à savoir, l’athlétisme et la boxe. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *