Kick-boxing : Tanger s’offre son gala

Kick-boxing : Tanger s’offre son gala

Une grande soirée-gala de kick-boxing aura lieu ce jeudi, 3 août 2006, à la salle couverte de Tanger. Organisé par l’association "Argan" des Marocains résidant en hollande en collaboration avec la ligue du nord de kick-boxing, le gala sera marqué par la participation de plusieurs kick-boxeurs marocains résidant à l’étranger. Ces derniers devront affronter les meilleurs combattants locaux.
Une expérience inédite qui revêt un intérêt assez particulier comme le souligne Mustapha Rhannam, président de la Ligue du nord.
«On a souvent assisté à des galas où les kick-boxeurs marocains affrontaient des combattants étrangers, issus de divers pays et notamment de pays européens. Mais là, ça serait un peu différent. En effet, ce sont les combattants marocains résidant à l’étranger qui auront comme adversaires les kick-boxeurs locaux. Une chose bénéfique dans la mesure où ce gala sera une occasion pour les combattants nationaux d’avoir une idée sur le niveau de leurs compatriotes qui évoluent dans d’autres pays», souligne Mustapha Rhannam.
Le choix de la ville de Tanger pour accueillir ce gala, qui est sous l’égide de la fédération royale marocaine de kik-boxing, n’est pas le fruit du hasard. «Étant une ville de transit, Tanger est de ce fait très fréquentée durant cette période de l’année, c’est pourquoi nous avons décidé d’y organiser ce gala. C’est premier grand gala organisé dans la région. Les précédents galas n’avaient qu’un caractère local», précise M.Rhannam.
« Les galas sont souvent organisés dans des villes comme Rabat ou Casablanca. On a opté pour Tanger et ce pour promouvoir un peu ce sport dans cette ville. Et aussi pour rapprocher le public tangérois du kick-boxing», renchérit Hilali Lahcen, prometteur de galas des arts martiaux.
Ce gala sera marqué par la participation de grands champions comme Kamal El Amrani, un champion d’Europe venu d’Allemagne et qui compte dans son palmarès la Super League. Kamal El Amrani affrontera le champion arabe Nabil Zghari. Un autre combat qui s’annonce prometteur opposera Aït Atigui, médaillé d’or de Bangkok, à Mourrad Tijarti, résidant en hollande. Les autres rencontres ne manqueront pas d’intérêt. Une chose est sûre, le public de Tanger aura droit à un grand spectacle. 
Parmi les invités de marque, il y aura Fikri Tijarti, champion du monde, Mustapha Lakhssem, champion marocain de full contact et bien d’autres noms.
«Je remercie la fédération royale marocaine de kick-boxing et de full contact de nous avoir aidés à organiser cette rencontre en nous apportant tout le soutien nécessaire. Et je remercie aussi toutes les personnalités appartenant au monde associatif et sportif tangérois de m’avoir soutenu» a pour sa part, déclaré Sabri El Moussaoui, président de l’association "Argan".
 

 L’histoire du Kick-boxing

Le kick-boxing désigne à la fois l’ensemble des disciplines pieds-poings en anglais et une discipline pieds-poings particulière développée par les Japonais. Les origines de ce sport sont dévoilées par sa première appellation : full contact karaté. Au milieu des années 70, de nombreux pratiquants de karaté évoluant dans les compétitions se sentirent frustrés par les réglementations en vigueur. Ils cherchèrent alors un système dans lequel ils pouvaient utiliser coups de pieds et de poings dans la réalité d’un combat, en portant les coups pour en assurer l’efficacité, plutôt qu’en les arrêtant avant de toucher l’adversaire, laissant aux arbitres la décision de juger s’ils étaient efficaces. Le full contact karaté était né.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *