La déception des téléspectateurs

Jamais la Coupe d’Afrique des Nations n’a suscité un aussi grand engouement. Dimanche dernier, les téléspectateurs Marocains étaient en colère. «Où sont nos deux chaînes », réclame Youssef, la vingtaine, un amoureux fou du ballon rond. Et pour cause, la non-retransmission directe du grand format Sénégal – Egypt. Dès deux heure de l’après-midi, puisque c’était un dimanche, les accros du football se sont mis à zapper et sur l’analogique et sur le numérique. Histoire de dénicher cette chaîne qui retransmettra le choc des deux mondialistes. En vain. « C’est honteux, nous sommes des Africains et, pourtant, nous n’avons pas le droit de voire les matchs de la coupe d’Afrique des nations », déplore Abdelillah, 32 ans, les yeux braqués sur l’écran. On a même fait appel au génie d’un « Hacker ». Mais, ce dernier était dépassé par les événements. Sur le numérique, il n’y avait que les matchs des championnats européens. Certains ont dû se contenter de la rencontre du Calcio : Inter Milan-Parme et, après, Leeds-Arsenal, en attendant Afrique du Sud – Burkina Faso sur Eurosport. D’ailleurs, elle est la seule chaîne à diffuser, en clair et en direct, quelques rencontres de la CAN. D’autres, ne perdant pas d’espoir, ont fait le tour des cafés, au cas où. Ce que la plupart d’entre eux ne savaient pas c’est que les chaînes qui ont le droit de couvrir cet événement dans son intégralité se comptent sur le bout des doigts.
C’est le groupe Jean-Claude Darmon qui a l’exclusivité de la retransmission de la coupe d’Afrique des nations et ce jusqu’à 2008. Au niveau des chaînes arabes, c’est ART, qui n’a que quelques années d’existence, qui détient le monopole. Pour vendre son produit, la chaîne de Cheik Kamel Sabah a demandé à la TVM 4 millions de Dh pour les 32 matchs de la CAN. Faute de moyens, la chaîne de « rue El Brihi » n’a pas pu faire mieux que de retransmettre les rencontres des Lions de l’Atlas avec la condition que cela soit diffusé uniquement sur les ondes hertziennes. Ce qui veut dire que nos ressortissants à l’étranger ne pourront pas supporter à distance leurs couleurs nationales. En s’acquérant le numérique de « Derb Ghalef », les « faux abonnées » croyaient que le problème n’allait même pas se poser. Erreur. Il n’en fut rien. Certains cafés, déjà avertis, l’ont bel et bien compris.
Certes, ils ont déboursé environ 3 000 Dh pour s’abonner, pour une durée d’un an, au nouveau bouquet « Al Awaiil », mais ils ont fait une bonne affaire.
Chez ces derniers, la rencontre entre les Lions du Sénégal et les Pharaons du Nil s’est jouée à guichets fermés.
Ils doivent se frotter les mains, surtout que la coupe du monde n’est plus qu’à trois mois. Et là encore, ça sera le même scénario. À moins que le génie du célèbre « Derb Ghalef » ne vient au secours des « faux abonnés » !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *