La FRMF adopte à l’unanimité ses statuts selon les règlements de la FIFA

La FRMF adopte à l’unanimité ses statuts selon les règlements de la FIFA

Les statuts de la FRMF ont été adoptés lors d'une assemblée générale extraordinaire en présence de 51 membres de l'assemblée générale (11 clubs D1, 12 clubs D2, 11 présidents de Ligues Régionales, 17 délégués des clubs Amateurs).

Ces statuts, qui comprennent 85 articles répartis en 11 chapitres, visent à se mettre en conformité avec les dispositions et règlements de la loi 30.09 relative à l'éducation physique et aux sports et les statuts types des fédérations sportives ainsi qu'avec les statuts et règlements de la FIFA.

Ces statuts permettront la mise en place d'un cadre juridique pour accompagner le développement de la pratique du football au niveau mondial et assurer une représentativité aux composantes du ballon rond national aux niveaux des assemblées générales et du comité directeur.

Ces statuts visent également à créer des instances qui contribuent à la réalisation de transparence dans la gestion des affaires du football et renforcer le rôle des ligues en plus de la généralisation de la pratique du football et au respect des règles démocratiques (élections) ainsi qu'à la séparation des pouvoirs.

Quelque 10 articles ont été amendés dont ceux concernant la représentativité des membres du comité directeur de la Fédération, réduite à 17 membres avec l'introduction du poste de président de la ligue amateur dans le bureau directeur et la préservation du système de scrutin de liste, la nomination du secrétaire général sur proposition du président (le secrétaire général doit être salarié et se chargera de la gestion financière et administratif à la place du directeur général du trésorier dont les postes ont été supprimés).

Le nouveau statut de la FRMF fixe à 53 le nombre des délégués tout en tenant compte des représentations régionales et professionnelles ainsi que les instances qui élisent leurs conseils sous l'égide de la FRMF.

Parmi les amendements introduits figurent la création d'une nouvelle commission de football amateur, la commission du football des jeunes, la commission des finances, la commission de la loi du joueur, la commission d'audit interne et la création de ligues nationales amateurs.

Le nouveau statut stipule la réduction du délai de la tenue des assemblées générales qui passent de 15 à 30 jours tout en considérant que la différence entre les assemblées générales ordinaire et extraordinaire réside dans le faite que l'Assemblée extraordinaire se tient à la demande du comité directeur ou du tiers des membres et sans ordre du jour préalable.

Dans une déclaration à la MAP, le président délégué de la FRMF, Abdellah Rhallam a indiqué que l'AGE avait pour objectif d'approuver les amendements apportés au statut de la Fédération adopté lors de l'assemblée du 31 août dernier en vue de se mettre en conformité avec les dispositions des statuts et règlements de la FIFA.

L'élaboration de ces amendements a été rendue possible après une série de réunions tenue avec une commission comprenant des représentants de la FRMF, de la FIFA et du ministère de la jeunesse et des sports, ainsi qu'en collaboration avec les présidents des ligues et clubs, les entraineurs, arbitres et joueurs, a-t-il précisé.

Et d'ajouter que les statuts révisés vise à concrétiser les valeurs démocratiques et de transparences et la séparation des pouvoirs législatif (assemblée générale), exécutif (comité directeur) et juridictionnel (organes de décisions).

Pour M. Rhallam, l'adoption du statut permettra à la FRMF de préparer l'assemblée générale élective le 13 avril en prévision de l'organisation au Maroc de la 11e édition de la Coupe du monde des clubs en décembre 2014 et de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations en 2015.

Elle intervient également alors que le paysage footballistique national poursuit sa restructuration qui nécessite, selon lui, la mobilisation des efforts de tous les intervenants afin de donner une bonne image du royaume.

Cette assemblée s'est déroulée en présence du représentant de la FIFA, de la CAF, du ministère de la jeunesse et des sports et du comité national olympique marocain.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *