L’affaire Zemmama en suspens

L’affaire Zemmama en suspens

L’affaire de Merouane Zemmama, qui a défrayé la chronique ces dernières semaines, est en suspens. La Fédération internationale de football (FIFA) n’a pas encore tranché sur le transfert de ce joueur marocain. Lié au Raja de Casablanca par un contrat qui n’expirera qu’en l’an 2009, Merouane Zemmama a joué samedi 12 août 2006 son premier match dans le championnat écossais sous les couleurs de son nouveau club "Hibernian". Ce transfert, sur lequel plane un soupçon de falsification de documents officiels, sent l’embrouille.
Que s’est-il passé ?
Après le match contre la Jeunesse de Kabylie que le Raja a perdu par 1 à 3, Zemmama a eu des démêlés avec son club. Leurs relations sont devenues de plus en plus tendues à cause d’une affaire en justice. "De retour à Casablanca, Zemmama, en compagnie de quatre de ses amis est sorti, le soir, pour se divertir. Une bagarre a éclaté dans une boîte de nuit. Il a été arrêté par la police, incarcéré puis libéré sous caution payée par le Raja", raconte une source proche du club casablancais. Suite à cet incident, Zemmama a été suspendu par le comité; une décision qui ne lui a pas  plu d’où sa disparition subite.
"Un jour, les dirigeants du club ont eu connaissance via internet de ma signature d’un contrat de cinq ans entre Zemmama et le club écossais Hibernian. Les dirigeants du RCA, jugeant ce transfert illégal, ont contacté les responsables du club écossais pour tirer l’affaire au clair. "La direction du Raja a expliqué aux dirigeants écossais que Zemmama est toujours sous contrat avec elle et qu’il ne peut, par conséquent, s’engager avec un autre club sans son accord.
De leur côté, les dirigeants d’Hibernian ont affirmé être en possession d’un certificat de sortie du joueur portant le cachet de la Fédération Royale marocaine de football", ajoute la même source. Les dirigeants du Raja ont alors saisi la Fédération royale marocaine de football qui a démenti avoir délivré ce certificat et a confirmé que le joueur demeure lié avec le Raja par contrat. La FRMF en a informé le club d’Hibernian et la Fédération écossaise de football.
"Le certificat de sortie de Zemmama aurait été envoyé d’un fax qui n’est pas celui de la Fédération royale mais il porte effectivement le cachet de la FRMF. L’aurait-il falsifié ?. Rien ne permet encore de l’affirmer de manière irréversible. Mais tout porte à croire qu’il y aurait eu fraude  quelque part ", poursuit la même source. Par conséquent, le Raja a saisi la FIFA. Cette instance internationale n’a pas encore rendu de décision à ce propos.
En attendant la "sentence" de la FIFA, la presse écossaise qui a largement traité du sujet avance l’hypothèse selon laquelle un réseau "mafieux" faciliterait le transfert des joueurs vers les clubs européens. Illégalement et, jusque-là, en toute impunité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *