Lahcen Ahansal fonce droit vers la victoire

Lahcen Ahansal fonce droit vers la victoire

Après avoir remporté facilement les trois premières étapes, Lahcen Ahansal, vainqueur des huit dernières éditions du Marathon des sables, a franchi un grand pas vers la conquête d’un dixième titre en frappant fort lors de la quatrième étape de cette 22è édition du Marathon des sables.
Au départ de cette étape mythique, disputée mercredi entre Jbel Zireg et Jbel Kfiroun, à six kilomètres de Taous, les concurrents ont été scindés en deux groupes et le Top-50 a démarré avec 3h 22min de retard.
Au terme de cette journée, la plus longue et la plus difficile de l’épreuve, Lahcen n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Défiant tous les obstacles, il a remporté haut la main cette étape en réalisant un chrono de 5h 35min. Son compatriote, Aziz El Akkad, régulier dans son rendement depuis le démarrage de la compétition, a bouclé l’étape dix minutes après l’arrivé de l’imbattable Lahcen. La troisième place est revenue à Ahansal Mohamad, auteur d’un chrono de 5h 49:39.
Trois autres Marocains figurent dans le «Top 10». Il s’agit des frères Akhdar, Lhoucine (6è) et Samir (9è), et de Mustapha Aït Ammar (7è).
Le début de cette quatrième étape n’a présenté aucune difficulté, sauf le passage entre les reliefs du mont Ras Kammouna, avant d’entamer la descente vers la vallée du Oued Ghris sur une grande plaine qui donne sur un faux plat montant.
Sur une vallée caillouteuse, puis des dunes à perte de vue qui menaient jusqu’à la traversée de l’oued Ziz, Lahcen a tenté de semer ses poursuivants, mais Mohamad, El Akkad et Aubeso restaient à l’affût. Le parcours empruntera ensuite des ergs en passant à côté de plusieurs villages (Ramlia, Hassi Ouzina) pour se diriger vers un terrain peu caillouteux. Une piste idéale pour le champion en titre. Il s’est ainsi détaché de ses adversaires pour arriver seul en tête jusqu’au Bivouac installé à l’ouest du Jbel Kfiroune, à 40 km de Rissani.
Côtés dames, la Française Laurence Fricotteaux mène tranquillement vers le bon port, en profitant de la défaillance physique de ses principales adversaires. Elle a été la plus rapide sur les 70,5 km de la 4ème étape, avec un temps de 8h 06:23, à 20min de la Marocaine Didi Touda. La Française Géraldine Courdesses, tenante du titre, est arrivée troisième mais à plus d’une heure de retard.
Fricotteaux, qui compte plus d’une demi-heure sur Touda au classement général, est en train de forger un succès éclatant dans sa première participation au Marathon des sables. Courdesses, quant à elle, a perdu tout espoir de défendre sa couronne.
Cette quatrième étape s’est poursuivie la nuit et une bonne centaine de coureurs, notamment de la catégorie féminine, ont passé la nuit à la belle étoile, avant de rallier le bivouac jeudi matin. Les autres sont toujours attendus et le dernier concurrent sera à l’arrivée dans l’après-midi.
Par contre, les plus rapides profiteront de cette journée de repos pour mieux récupérer, en prévision de la cinquième étape, la deuxième plus longue, prévue vendredi entre Jbel Kfiroune et Erg Chebbi sur une distance de 42 km.

Décès d’un concurrent français des suites d’une crise cardiaque

Le Français Bernard Julé, l’un des participants à la 22ème édition du Marathon des sables, est décédé jeudi matin des suites d’une crise cardiaque dans sa tente, au bivouac installé à l’ouest du Jebl Kfiroune (40 km de Rissani). Les concurrents passaient la nuit dans ce bivouac au terme de la quatrième étape (70,5km) disputée sur deux jours entre Jbel Zireg et Kfiroune ouest, à six kilomètres de Taous. Le corps inanimé du défunt (49 ans) a été découvert par ses compagnons de tente tôt le matin. L’équipe médicale, appelée en urgence, n’a fait que constater le décès.
Le défunt a été évacué par hélicoptère vers l’hôpital d’Errachidia où l’autopsie a confirmé sa mort des suites d’une crise cardiaque.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *