L’Allemagne encore brillante

L’Allemagne, grâce à un doublé de Lukas Podolski en début de rencontre, s’est brillamment qualifiée pour les quarts de  finale du Mondial-2006 de football en battant par 2 à 0 la Suède, réduite à dix dès la première période, samedi à Munich. "Prinz Poldi", 21 ans et qui tardait à prouver l’étendue de son talent dans cette coupe du monde, s’est bien repris dans le stade de Munich où il évoluera la saison prochaine en marquant ses deux et troisième buts en deux rencontres.
Les Suédois, qui ont raté un penalty en seconde période, vont discuter l’arbitrage du Brésilien Carlos Simon, après un second avertissement sévère pour Lucic, synonyme d’exclusion après avoir oublié de sortir des cartons pour des charges sur Ljungberg. Jurgen Klinsmann, dont le bail à la tête de la sélection allemande aurait pu se terminer en cas de défaite, va désormais pouvoir se consacrer à son  prochain obstacle sur la route de la finale. L’Allemagne affrontera en quarts l’ Argentine.
Dans un stade comble (66.000 spectateurs) largement acquis à l’Allemagne, une banderole géante proclamait "2006: réaliser ses rêves". Les choses débutaient effectivement comme dans un rêve. Klose, servi par une pichenette de Ballack, se faufilait dans un trou de souris avant de buter sur le gardien Isaksson. Podolski, qui avait suivi, ouvrait le score d’une frappe lourde  malgré une tête désespérée du capitaine Mellberg (4).
Huit minutes plus tard, dans un mouvement encore initié par Ballack, le nouvel attaquant du Bayern Munich doublait la mise. Sur une longue transversale, Klose embarquait trois défenseurs à la limite de la surface pour redonner à Podolski, qui marquait d’une frappe enroulée.
Entre les deux, seul Larsson avait vu le jour sur une erreur de Friedrich, mais la frappe de près de l’attaquant de 34 ans était à côté (8). La domination  allemande était symbolisée par un Ballack omniprésent dans le jeu qui tentait  aussi sa chance (10, 18). Un tir en pivot de Klose (32) et une frappe de loin de Schweinsteiger (33) obligeaient Isaksson à se coucher.
Mais l’exclusion de Lucic (35) réveillait les Suédois qui mettaient Lehmann à contribution sur une frappe en pivot d’Ibrahimovic (40). Le gardien allemand se marquait ensuite devant Jonson, mais était suppléé par Lahm (43).
Malgré l’infériorité numérique, les Suédois attaquaient la seconde période et Lehmann devait sauver devant Jonson (47). Puis, M. Simon accordait un penalty à la Suède sur une charge peu évidente de Metzelder sur Larsson. Mais l’attaquant du FC Barcelone ratait cette occasion en or en tirant au-dessus (52). Après cette victoire, symbole du travail de Klinsmann depuis deux ans, l’Allemagne égale au passage son record de quatre victoires consécutives dans une phase finale de Coupe du monde vieux de 34 ans, depuis le Mondial-70 au Mexique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *