L’Allemagne se contente du minimum

L’Allemagne se contente du minimum

L’Allemagne a assuré sa qualification pour les quarts de finale de l’Euro  en battant lundi l’Autriche (1-0), pays coorganisateur du tournoi et rival historique, mais n’a pas retrouvé son statut de prétendant au titre européen à l’issue de 90 minutes laborieuses. Une ambiance hostile, un adversaire agressif et des sélectionneurs sur les nerfs, au point d’être expulsés : les Allemands ont souffert. Ils ont certes rempli leur mission, mais ils devront sensiblement hausser leur niveau de jeu pour inquiéter le Portugal, jeudi à Bâle.
Vexés par leur défaite contre la Croatie (1-2) quatre jours plus tôt, ils avaient pourtant entamé la rencontre tambour battant avec un superbe slalom de Miroslav Klose dans la défense autrichienne dès la 5e minute.
L’attaquant du Bayern se débarrassait d’un énième défenseur avec une feinte de tir et servait Mario Gomez dans la surface de réparation, mais «Super Mario » dévissait complètement sa reprise, qui était repoussée sans mal sur sa ligne par Gy rgy Garics. Après dix premières minutes tout à l’avantage de l’Allemagne, l’Autriche pointait le bout de son nez en profitant des erreurs d’une défense adverse toujours aussi peu convaincante, malgré la titularisation d’Arne Friedrich à la place de Marcell Jansen. A la 17e minute, Christoph Metzelder agrippait dans la surface de réparation Erwin Hoffer, mais l’arbitre restait muet à la grande colère des spectateurs du Ernst Happel Stadion. Deux minutes plus tard, Hoffer, oublié par la défense allemande, se retrouvait seul devant Jens Lehmann, mais ratait son contrôle et laissait le gardien de but s’emparer du ballon.
Côté allemand, tandis que Torsten Frings multipliait les relances sans destinataire, Lukas Podolski, auteur des trois buts de son équipe lors des deux premières rencontres, était le rare à surnager. Servi par son capitaine Michael Ballack, il a failli ouvrir la marque d’un tir de 30 m détourné en corner par J rgen Macho. Alors que les esprits s’échauffaient sur le terrain avec une claque de René Aufhauser à Podolski, le long de la ligne de touche, les sélectionneurs Joachim L w et Josef Hickersberger explosaient conjoitement contre le quatrième arbitre, avant que Manuel Mejuto Gonzalez ne les expulse tous les deux. De retour des vestiaires, après une nouvelle alerte autrichienne, Ballack délivrait la Nationalmannschaft d’un superbe coup franc de 30 m en pleine lucarne gauche du but autrichien. A la 73e minute, Klose, loin de son niveau du Mondial-2006, dont il avait été sacré meilleur buteur, ratait l’occasion de doubler la marque.
Les Autrichiens mettaient à nouveau en évidence la lenteur et les erreurs de marquage de la défense allemande sur un raid d’Ivanschitz (81) et un tir d’Hoffer (83), cadeaux que Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers se feront un plaisir d’utiliser jeudi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *