L’attaquant Médard fait son entrée au XV de France

Les sélectionneurs du XV de France ont également annoncé mardi le retour du trois-quart centre Benoît Baby qui avait obtenu la dernière de ses trois sélections en juillet 2005 contre l’Australie, à Brisbane.
L’équipe comptera huit joueurs du Stade Toulousain dont trois chez les avants – le pilier Benoît Lecouls, le deuxième ligne Romain Millo-Chluski et le troisième ligne Thierry Dusautoir – et cinq chez les arrières.
Jean-Baptiste Elissalde et David Skrela formeront la charnière. Yannick Jauzion sera au centre, Cédric Heymans à l’aile et Médard à l’arrière.
A cette liste s’ajoute Benoît Baby, formé au Stade Toulousain et parti pour Clermont la saison dernière.
«On prend les joueurs là où ils sont les plus performants, là où ils montrent les plus belles choses. Aujourd’hui, force est de constater que Toulouse est en avance sur les autres équipes», a déclaré Emile Ntamack, entraîneur adjoint chargé des lignes arrières et lui-même ancien joueur du Stade Toulousain.
«Il y a une cohésion qui va peut-être faciliter le jeu», a-t-il ajouté avant de souligner que la présence massive de coéquipiers de club ne pouvait qu’aider Médard à faire face au test que va lui faire passer l’ouvreur argentin Juan Martin Hernandez. «On connaît Maxime depuis longtemps. Il fait partie de ces joueurs dont on sait que sauf accident ils joueront en équipe de France», a dit Lièvremont du nouvel arrière du XV de France qui qui faisait partie de l’équipe de France des moins de 21 ans championne du monde en 2006.
Le match se jouera dans un contexte particulier car les Pumas sont devenus les bourreaux des Français au fil de six défaites concédées depuis 2002 par les Bleus en sept rencontres dont trois sur les quatre matches joués à domicile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *