Le Bayern Munich lamine le Sporting

Le Bayern Munich lamine le Sporting

Dans sa longue histoire, jamais le Bayern Munich, quadruple vainqueur de la C1, n’avait affronté un adversaire aussi conciliant pour obtenir son billet pour les quarts de finale de la plus prestigieuse compétition européenne.
Avant cette rencontre sans véritable enjeu, Jurgen Klinsmann avait décidé de faire tourner son effectif, mais même sans Luca Toni et Franck Ribéry, convalescents, ou le gardien de but Michael Rensing, laissé au repos, le champion d’Allemagne en titre n’avait rien à craindre d’une piètre équipe du Sporting. L’entraîneur bavarois aura tiré peu d’enseignements de la soirée, sinon que Lukas Podolski, en partance pour Cologne, n’était finalement pas si maladroit que cela. L’international allemand ouvrait la marque d’un tir fulgurant (7), puis profitant d’une mésentente dans la défense portugaise, propulsait le ballon dans les filets d’un superbe retourné (34). Les statisticiens auront noté que le Bayern a détrôné l’Olympique lyonnais, auteur jusque là de la plus large victoire en Ligue des champions (7-2, 3-0 contre le Werder Brême en 2004-05) et qu’il a enregistré sa plus large victoire (12-1) dans une confrontation européenne depuis 1983 et un duel en Coupe de l’UEFA contre les Chypriotes de Larnaca (11-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *