Le golf fait son bilan

Après Marrakech, c’est Rabat qui a été choisie pour accueillir les Assises du golf. La deuxième édition de cet événement qui réunit la famille du golf, l’espace d’une journée de réunions, d’exposés et de discussion, a été laborieuse. Pour tous les intervenants, cette discipline se porte bien dans notre pays. Devançant même d’autres sports nettement plus populaires, le golf a très bien réussi une mutation vers le professionnalisme à travers la tenue de la première édition du Royal Moroccan Pro Tour (RMPT) avec son étape-phare internationale qui a connu la participation de grands noms. « Cette compétition est ainsi devenue un élément fondamental du golf dans notre pays », a précisé Driss Benhima, vice-président de la Fédération royale marocaine de golf (FRMG). Durant les 15 derniers mois, la pratique golfique au Maroc a donc nettement progressé, a souligné M. Benhima qui a passé en revue les différentes recommandations des premières Assises qui se sont tenues en janvier 2004 à Marrakech ainsi que l’état d’avancement de leur mise en pratique. A ce sujet, les différents intervenants ont appelé à une large  concertation entre les différents acteurs (Fédération, clubs  commerciaux, collectivités locales et partenaires économiques) afin de  relever et professionnaliser davantage la pratique golfique au Maroc. Le Trophée Hassan II de golf, compétition golfique majeure du Royaume a également été présent au menu des exposés. La gestion désormais autonome de cette manifestation internationale sous la houlette de la nouvelle structure, l’Association du Trophée Hassan II, a été louée.
Lors de cette journée entièrement dédiée au golf, il a beaucoup été question de jeune génération. L’objectif en est l’encouragement de la pratique du golf au sein de larges couches sociales avec une équitable répartition géographique. « Le travail a déjà été entamé à travers l’ouverture de deux académies du golf, l’une à Dar Es-Salam et la seconde au Golf du Soleil à Agadir », a précisé Driss Benhima. Pour la première, la Fédération a contribué à hauteur de 400.000 dirhams. A ce sujet, le secrétaire général du Secteur du sport a retenu cette occasion pour annoncer le lancement dès septembre 2005 d’une formation spécialisée spécialement dédiée aux encadrants dans différentes disciplines, notamment le golf. « Les contrats d’objectifs établis avec les différentes fédérations fixant comme priorité, la formation des cadres, celle des  sportifs et le renforcement des structures des fédérations ont commencé à donner leurs fruits », a-t-il conclu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *