Le Hassania d’Agadir peine et plaît

Tout le monde s’accorde à dire que le Hassania d’Agadir est, après le WAC, l’équipe la plus en vue dans le championnat du GNF 1 de cette saison. Les Gadiris ont fait tomber les grands. Revers de la médaille, le club ne vit pas ses beaux jours. Il connaît de graves problèmes financiers. «Nous aussi, nous traversons une crise financière. Mais nous faisons le mieux de notre possible pour éviter les dégâts et surmonter les obstacles. Ne serait-ce que par amour au club, en particulier, et le sport Soussi de manière générale», a déclaré Bijdiken, président de Hassania d’Agadir, dans une conférence de presse organisée, la semaine dernière, par le comité dudit club. Certes, l’année dernière, le club a réussi à porter le slogan de deux sponsors. « Cette saison, il n’en reste plus qu’un seul, en attendant le retour de l’autre », a fait savoir le président. Mais l’appui financier de la FRMF reste limité. La subvention accordée aux Gadiris n’a atteint, l’année précédente, que 250 000 DHS. Le mariage de raison avec Totofoot et Maroc Télécom n’a pas tenu ses promesses. Et pourtant, le club Soussi s’est lancé dans de vastes chantiers : complexe sportif propre au club et centre de formation pour les jeunes. « Nous avons terminé toutes les procédures administratives. Reste le problème de l’autorisation qu’accorde le service des Eaux et Forêts. Concernant le centre de formation, la communauté urb-aine a refusé la construction de ce dernier sur un site situé auprès du stade Al Inbiât », a souligné Bijdiken. Le transfert des joueurs fait également parti de la nouvelle stratégie du club. Sur cette question, le président de Hassania d’Agadir n’a pas été discret. Saïd El Miloudi a été prêté au club Qatari Chabab, sans aucune contre-partie, pour une durée de quatre mois. « Dès qu’il passera son test avec succès, nous allons négocier avec les dirigeants qataris sur les modalités du transfert », a précisé le président. Quant au Rqibi Salah, il a été prêté à une équipe Belge. Il en est de même pour Hassan Kay parti pour le Sénégal. Au niveau de la retransmission des matchs par la chaîne de rue El Brihi et celle de Aïn Sbaâ, la région de Souss reste marginalisée, selon les propos de Bijdiken. Mais cela n’empêche pas les Gadiris d’offrir à son fidèle public du beau spectacle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *