Le KAC retrouve le GNF I

Pour les dirigeants du football national, le compte à rebours a d’ores et déjà commencé. Ayant déjà annoncé que quatre équipes seront reléguées en D2, en perspective de la prochaine, soit-disant politique de professionnalisme, le groupement national de football ne sait pas sur quel pied danser.
Pis encore, cette instance, en gestionnaire de la chose footbalistique, persiste dans son silence. Personne ne sait qui fait quoi. En tout cas, pour les clubs menacés de relégation, les choses ne sont pas encore claires en cette fin de saison. Pour sortir de la zone rouge, certains d’entre eux n’ont pas hésité, comme à l’accoutumée, à faire leur introduction dans la bourse des « matchs truqués ».
Dimanche dernier, le gardien du Widad de Fès a été approché par un intermédiaire « financier » agissant pour le compte d’un futur adversaire du club fassi. Même s’il n’est pas concerné par la relégation, celui-ci ne veut pas rester les bras croisés face à ce genre de pratiques qui a toujours été monnaie courante en ce temps de surenchère. Il a décidé, par le biais de son président Hassan Slighoua, de porter plainte auprès du GNF. Si, en bas du tableau, la bataille fait ravage pour le maintien en D2, chez les prétendants à la remontée, on connaît déjà le nom du nouveau promu. Le KAC de Kénitra, leader avec 51 points, a déjà un pied en D1.
Grâce à leur victoire inextremis, au stade municipal face aux hommes de Mendoza, les Vert et Blanc retrouveront enfin le championnat d’élite après plusieurs années d’absence. Il faut dire que lors de cette rencontre, la hiérarchie a été respectée même si les Vert et Blanc ont peiné avant d’arracher les trois points de victoire aux toutes dernières minutes de jeu. Le KAC compte, désormais, dix longueurs d’avance sur son poursuivant immédiat l’Union de Sidi Kacem. Ce dernier a laissé passer l’occasion de réduire l’écart qui le sépare du leader après son match nul et vierge face au Fath Nador. Les Kacemis ont mal négocié leur match à domicile. Pourtant, tout laissait croire à une victoire des Rouge et Noir devant le cinquième du championnat.
Après ce partage de points, l’USK n’est plus qu’à une seule longueur de l’autre candidat à la remontée, qui n’est autre que le Chabab Mohammedia, auteur d’un beau résultat à l’extérieur face au Widad de Fès (0 à1). En ramenant les trois points de victoire, les poulains de Muller ont surclassé le Mouloudia d’Oujda qui a laissé filer trop de points lors des dernières journées. Même après son succès, dimanche, devant l’ASS de Salé, le club de l’Est, qui faisait partie du trio de tête, ne s’est pas encore rattrapé. En revanche et suite à cette défaite, le club slaoui, qui a fait les beaux jours du football national, continue de s’enfoncer dans le bas du tableau. Le deuxième match nul et blanc de la 24e journée a mis aux prises le septième et le huitième du championnat, à savoir l’Olympique de Safi et le Rachad Bernoussi.
Un nul dont n’a pas profité le neuvième du classement, Majd El Madina, qui s’est incliné sur son propre terrain devant le Difaâ El Jadida. Pour sa part, le Moghreb Tétouan a réussi le deuxième succès à l’extérieur de la journée en s’imposant face à la lanterne rouge, le Sporting de Salé. La dernière rencontre de la 24e journée qui devait opposer le Chabab Khénifra au TAS Casablanca a été reportée à une date ultérieure. Ce sera le choc des avant-derniers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *