Le Karaté national opère sa mue

Le Karaté national opère sa mue

Le complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat a été le théâtre, dimanche dernier, de l’assemblée générale ordinaire de la Fédération royale marocaine de karaté (FRMK). Cette dernière a désormais un nouveau président en la personne de Mohammed Moktabil. En fait, personne n’a été vraiment surpris du départ de l’ex-président, Hassan Bouhyaoui, démissionnaire, qui a été l’objet de plusieurs critiques quant à sa gestion de plusieurs dossiers, notamment celui des assurances et des certificats de ceinture noire. Après son départ, l’équipe emmenée par Mohammed El Houari a pu mener la gestion de la fédération jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau fédéral. Cette période de transition est désormais passée. Le FRMk a la possibilité finalement de prendre son envol pour gagner en rationalité et en efficacité dans la mesure où son nouveau président est un sportif accompli qui connaît parfaitement les rouages du karaté national. Il a un héritage lourd à gérer, mais avec la volonté des ligues, des clubs et la solidarité des autres membres fédéraux, le défi pourra être relevé. «Mohammed Moktabil est un homme crédible dont l’honnêteté, la droiture et le fair-play sont notoires. Son élection est un véritable acquis pour la fédération.», a déclaré Mohammed El Houari à ALM. Après l’élection du nouveau président fédéral, l’assistance s’est attelée à la discussion des rapports moral et financier. Après leur lecture, les débats étaient axés sur le départ de l’ex-président et sur sa gestion financière et administrative. Certains intervenants ont même demandé de lancer des poursuites judiciaires à son encontre. Mais selon le nouveau président, une action en justice serait défavorable au sport national en général et au karaté en particulier. «Notre sport, a-t-il poursuivi, doit garder une bonne image de marque. Sinon nous perdrons la confiance de l’opinion publique et la contribution des sponsors». A la fin de la séance, Mohammed Moktabil a tenu à remercier l’équipe de Mohamed El Houari qui se sont acquittés honorablement de leurs tâches jusqu’à ce jour. Il a été procédé par la suite à l’annonce du nouveau bureau fédéral. Ainsi, le secrétariat général reste toujours du ressort de Mohamed Bouzkrawi tandis qu’Ahmed El Kamili s’occupera de la trésorerie. L’élément féminin est présent avec l’ex-championne du monde Malika Sayed et Salma El Attar, arbitre international et Touria Bennouh. Le bureau fédéral comprend également Mohammed El Houari au poste de vice-président. Quant à Mohamed El Ayoubi, il a été nommé porte-parole de la fédération. Ce dernier a déclaré à l’issue de cette assemblée générale que désormais, une nouvelle page du karaté national a commencé. «Pour un réel décollage de sport, il faudrait la conjugaison des efforts de toute de la famille du karaté dans toutes les régions du royaume. La gestion de ce sport dépend de la volonté de tous», a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *