Le Kawkab en quête du renouveau

Le Kawkab en quête du renouveau

Une victoire, six matchs-nuls, une défaite et un match en moins. C’est l’état des lieux relatif à l’évolution du Kawkab Athlétique Club de Marrakech dans le Championnat courant. Un bilan qui atteste d’un parcours irréprochable, mais qui manque de punch. Grâce aux neuf points qu’il a mis de côté, le club de la ville ocre arrive, tant bien que mal, à se maintenir en équilibre au classement à l’issue de la 9e journée. Le KACM n’est pas confortablement installé, sans pour autant être dans une situation critique. Cependant, les journées s’écoulent et le peloton est en perpétuelle marche. D’autant que la saison est sur le point d’aborder son second tiers. Il est plus que jamais temps de sortir de sa léthargie, de faire batailler sur tous les fronts et de booster cette marche flottante. Dans ce contexte, la détermination reste de mise et la stratégie adoptée au niveau du club est on ne peut plus claire. « Le Kawkab vient de faire peau neuve, il y a eu des changements à tous les niveaux et la situation du club est en amélioration constante. Les joueurs retrouvent leurs capacités et commencent à rompre avec les dernières années, où le club vivait des problèmes qui avaient eu raison de leur mental (…) aujourd’hui ils perçoivent leurs primes avec régularité, ils sont prêts et motivés d’aller de l’avant », explique le coach du KACM, Fakhreddine Rajhi. On se souvient que la saison écoulée, le club avait fait une piètre prestation, et ce n’est que vers la fin de la saison qu’il a commencé à bouger. Une sorte de réveil que l’ancien capitaine du Wydad est venu entretenir, dès le début de la saison actuelle. « Je suis content d’avoir pris les rênes de l’équipe depuis l’entame de la saison, ca m’a permis d’établir des relations avec les joueurs, chose qui est indispensable (…) au niveau du bureau toutes les conditions sont favorables et je suis très optimistes quant à l’avenir. Nous avons une équipe homogène et les joueurs sont complémentaires », souligne Fakhreddine. De l’optimisme, la situation s’y prête et le public du Kawkab en a. Il a renoué les liens de confiance avec son club dont il suit régulièrement les péripéties. L’équipe continue sur la voie du progrès et cela a indéniablement ses répercussions, aussi bien sur le rendement que sur l’évolution. « Nous sommes actuellement au juste milieu du classement, on ne va pas prendre la grosse tête, non, loin de là, mais j’estime que c’est une grande réalisation pour le Kawkab qui ne dispose pas de grands joueurs, à l’image d’autres clubs tel le Chabab Mohammedia ou l’IRT. Le KACM est mieux loti quoiqu’il ne dispose que de joueurs issus de la seconde division et du championnat amateur, je pense que c’est fort louable et que ca met en exergue un déploiement considérable du facteur humain », estime Fakhreddine. Le KACM accueille ce week-end le MAS de Fès. Un club qui a montré plusieurs visages lors de cette saison. Tantôt il joue aux victimes désabusées, tantôt aux rouleaux compresseurs. À ce propos, Fakhreddine indique que « le foot dans notre pays ne peut être soumis à une quelconque logique » soulignant que les trois points que le Kawkab pourrait glaner, à l’issue de la rencontre, pèseront de tout leur poids dans la marche de ce club qui renaît de ses cendres. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *