Le Maroc aux rythmes de l’AquAfrica

Le Maroc aux rythmes de l’AquAfrica

Près de 220 nageurs et nageuses disputeront les 40 épreuves en natation sportive dans la piscine olympique du complexe sportif Mohammed V, qui abrite ces championnats pour la deuxième fois après les 7èmes épreuves de 2004, et deux autres en nage en eau libre sur la plage de Sidi Abbed à Témara le 19 septembre. Cette édition se tient sous le signe des records tant des pays que des compétiteurs engagés. Environ 20 pays vont y prendre part après que le Zimbabwe, le 21ème, ait renoncé à participer pour cause de problèmes financiers, a annoncé Taoufiq Ibrahimi, président de la Fédération royale marocaine de natation (FRMN) lors d’une conférence de presse tenue, mercredi 8 septembre, à Casablanca. En dépit du délai court imparti à la FRMN, l’instance fédérale a «pris toutes les dispositions et mesures à même d’assurer le bon déroulement technique et de mettre en place une organisation aux standards internationaux», a indiqué M. Ibrahimi. Ces championnats devaient initialement se dérouler au Kenya, mais ce dernier s’est désisté, en mai dernier, pour manque de ressources financières. Ces championnats illustrent «la volonté du Maroc d’abriter des compétitions de haut niveau à l’échelle internationale» avec l’objectif de réunir les meilleurs nageurs du continent, de «placer la natation au premier plan» et «d’intéresser le public et les jeunes à cette discipline en voyant les grands nageurs africains concourir sous leurs yeux». Un contingent de dix-sept compétiteurs dont huit filles représenteront le Maroc avec l’ambition de renouer avec la plus haute marche du podium, une place occupée pour la dernière fois par Aahd Regragui en 1990 lors de la 4ème édition en Tunisie. Amine Kouam, médaillé de bronze à Johannesburg (2008) et détenteur de neuf records nationaux, sera de la partie pour défendre les couleurs marocaines aux côtés d’El Bekri Sara, qui présente la carte de visite la plus fournie des dernières années avec une médaille d’argent et deux de bronzes à Dakar (2006), une 19e place aux J.O de Pékin et un 16e rang aux championnats du monde en 2008, et Noufissa Chhibi, médaillé d’argent à l’édition sénégalaise. Outre le Maroc, ces championnats mettent en lice les nageurs et nageuses représentant le Kenya, Nigeria, Madagascar, Angola, Namibie, Lesotho, Côte d’Ivoire, Tunisie, Afrique du sud, Ile Maurice, Sénégal, Algérie, Egypte, Bénin, Guinée, Cameroun, Niger, Libye et Congo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *