Le Raja et le WAC assurent

Le Raja et le WAC assurent

A Rabat, le Raja de Casablanca a pris une option sur la qualification au prochain tour de la Ligue africaine des champions, en venant à bout d’une équipe sénégalaise très coriace, la Jeanne d’Arc en l’occurrence (2-0). Le changement de pelouse n’a pas affecté le rendement des Vert et Blanc, soutenus par un public venu en masse au complexe sportif Moulay Abdellah.
Des supporters que les poulains du Portugais Alfredo Casimiro n’ont pas déçus. Cette rencontre, qui s’est déroulée en nocturne, a en effet été très disputée de part et d’autre. Les Casablancais, qui se méfiaient de leurs adversaires champions du Sénégal en titre, se sont montrés très entreprenants, à l’image de ces deux occasions à la 19ème et la 28ème minutes, signées Nabil Masloub. Il en était de même pour les Sénégalais dont la véritable première occasion est intervenue à la 10ème minute de jeu par le biais de Lamine Diana.
Les Rajaouis ne sont parvenus à souffler qu’à la 69ème, après que Hicham Mesbah, libre de tout marquage en pleine surface de réparation adverse, ait ouvert la marque. Déchaînés, les Vert et Blanc ont réussi un second but signé Mustapha Bidodane une dizaine de minutes plus tard, but refusé par l’arbitre malien de la rencontre, qui a conclu à un hors-jeu. À la fin du temps réglementaire, le même Bidodane a réussi à tromper une seconde fois la vigilance du keeper sénégalais, pour de bon cette fois-ci, offrant à son équipe une option quant au retour programmé dans deux semaines. Une rencontre ouverte à tout pronostic. Le coach rajaoui en est conscient. « A Dakar, nos joueurs seront obligés de tenir la dragée haute à cette grande équipe sénégalaise», a-t-il déclaré. «Le match retour va être chaud», a pour sa part souligné Soulaymane Camara, entraîneur adjoint de l’équipe sénégalaise. Chaude était également la rencontre de samedi qui a connu une «troisième mi-temps» houleuse aux vestiaires. Quelques membres de la délégation sénégalais, mécontents de l’arbitrage, l’ont exprimé violemment. Ce qui a donné lieu à des accrochages entre joueurs et dirigeants. Les supporters wydadis ont également vécu une bonne fin d’après-midi samedi dernier après la victoire des Rouge et Blanc à Ouagadougou face à l’Etoile Filante locale (0-1). Ce match, comptant pour le premier tour aller de la Coupe de la Confédération africaine de football nouvelle version, a été conclu grâce à un but de Mourad Raji au cours de la seconde mi-temps.
Les poulains de Michel Decastel, qui ont beaucoup souffert de la chaleur lors de cette rencontre, ont réussi à garder leur but intacts jusqu’au coup de sifflet final.
Un résultat qui leur permet d’aborder la rencontre retour, qui aura lieu dans une quinzaine de jours à Rabat (le Complexe MohammedV ne rouvrira ses portes que le 28 avril pour Maroc-Argentine) avec beaucoup de sérénité.
Seule fausse note de cette journée pour les clubs marocains engagés en compétitions africaines est la défaite du champion en titre, le Hassania d’Agadir à Sousse devant l’Etoile du Sahel (2-0), deux buts inscrits par Imed Mhadhebi sur penalty (14ème) et l’international Karim Hagui (61ème). La formation d’Abdelhadi Sektioui n’a pas montré la même image que lors de sa rencontre face aux Mauritaniens de Sabkha (7-0) au tour préliminaire. Les Gadiris, impressionnés par l’expérience africaine des adversaires tunisiens évoluant à domicile, ne sont parvenus à suivre le rythme de la rencontre qu’au début de la seconde période.
Mais leurs multiples occasions ont buté sur une défense tunisienne compacte. Le match retour comptant pour les seizièmes de finales de la Ligue des Champions, qui se jouera à Agadir, promet d’être très disputé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *