Le retour de l’enfant prodige du WAC

Le retour de l’enfant prodige du WAC

Avec son brassard de capitaine d’équipe, Allali paraissait magistral à l’entrée sur la pelouse. Serein, sage et très confiant. En fait, il n’a rien perdu de sa forme d’antan. Cela fait plusieurs mois qu’il n’évolue plus au sein des rouge et blanc. Mais il n’a jamais arrêté de s’entraîner comme il n’a jamais cessé de porter un amour sans limites au club du WAC. Cependant, Redouane est plutôt connu pour sont tempérament un peu excessif. Il faut l’approcher de trop près pour s’apercevoir de son coeur généreux et sa volonté d’évoluer sur tous les plans. Dimanche dernier donc, Allali a réintégré son équipe à la grande joie des supporters du WAC. La même touche de balle et la même fougue, caractéristique spécifique chez ce joueur, ont été de la partie. Avec ses coéquipiers, ils ont livré une bonne bataille contre un KACM insaisissable. Mais Allali aura tôt fait de sceller le sort de maraîchins par son but marqué aux premières minutes. Mais il n’y a pas que le foot dans la vie de ce joueur qui mûrit davantage au fur et à mesure que le temps passe. Ce que la majorité du public ignore, c’est que Redouane est engagé dans l’action sociale, il a fondé sa propre association et fait plus qu’aider les jeunes des quartiers populaires à qui il apporte soutien et assistance, mettant ses propres moyens, somme toute limités, à leur service. D’ailleurs le lendemain du match en question, c’est à dire lundi, il avait rendez-vous avec les jeunes étudiants à la faculté de Droit de l’université Hassan II à Casablanca. Reçu dans le plus grand amphithéâtre d’Afrique par plus de 2000 étudiants, Redouane a participé à un débat qui tourne autour de l’engagement associatif des jeunes. Il a parlé de son propre expérience et du rôle que peut jouer la jeunesse dans l’épanouissement de son environnement. Avec seulement les moyens de bord, nombre de jeunes sont arrivés à s’organiser pour accomplir des activités bénéfiques pour eux et pour leurs quartiers. Dans le même contexte, Allali organise demain, vendredi, un match amical que vont livrer les jeunes de son association avec Bassir et Redouane, contre les éléments de la sélection nationale de 1986. Les Lions de l’Atlas qui s’étaient distingués au Mexique, il y a plus de 17 ans ont répondu favorablement à l’initiative de l’enfant du WAC. Le match aura lieu au stade de Sidi Othmane, et fera certainement le bonheur des jeunes de cet immense quartier populaire où Allali jouit d’une grande estime. D’autant plus que les aînées de 1986 ont fait montre d’un certain respect envers Allali en acceptant et en approuvant son initiative. Une sorte de reconnaissance et de récompense à la patience dont a fait preuve ce joueur que beaucoup croyaient fini. Hyper motivé par cet heureux concours des circonstance, Redouane se prépare désormais à jouer sur un terrain double. Celui du football avec le WAC d’un côté, et d’un autre, celui de la société et des quartiers populaires dont il est lui-même issu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *