Le taekwondo national vise le podium

Le taekwondo national vise le podium

Après des participations sans remporter des médailles à Athènes 2004 et à Sydney 2000, le taekwondo national aborde les Jeux Olympiques de Pékin 2008, du 8 au 24 août, avec l’espoir de devenir, après l’athlétisme et la boxe, le troisième sport national à se hisser sur le podium olympique. «Il est certes que notre pays ne possède à son actif aucune médaille olympique, mais il faut savoir aussi que le taekwondo n’est devenu une discipline olympique qu’en 2000», a déclaré à ALM le président de la Fédération royale marocaine de taekwondo, (frmt) Driss Hilali. A Sydney, les couleurs nationales étaient défendues par Mounia Bourguig, désormais entraîneur national. Abdelkader Zrouri et Mouna Ben Abderrassoul étaient quant à eux à leurs deuxièmes participations. Le meilleur résultat enregistré dans les olympiades était celui d’Athènes. En effet, Zrouri s’est classé cinquième dans sa catégorie. A Pékin,  Ghizlaine Toudali fera sa première participation aux olympiades. Elle a quitté le Maroc le 29 juillet en direction du village olympique. Andelkader Zrouri et Mouna Ben Abderrassoul feront le départ respectivement les 7 et 13 août. Près de soixante-quatre pays ont poinçonné leur ticket pour les jeux de Pékin dont six pays arabes. «La taekwondiste Ghizlaine Toudali a un niveau moyen, mais ne devra pas céder au trac», «tout dépend de l’état physique et moral des taekwondistes nationaux», a affirmé M. Hilali. Pour le sélectionneur national Hassan Ismaïli, cette troisième participation consécutive aux JO constitue un nouveau défi à relever pour les joueurs et la Direction technique nationale, eu égard à la lutte sans merci, qui marquera les compétitions, en présence de pays pionniers dans cette discipline, tant au niveau technique que des moyens.
«S’agissant de Mouna Ben Abderrassoul et de Abdelkader Zrouri, ils ont réalisé des résultats fructueux durant leurs carrières et ne devront pas rater l’occasion de monter sur le podium à Pékin», a ajouté le président de la frmt.
Les champions nationaux sont animés d’une volonté de fer pour marquer de leur empreinte ce rendez-vous planétaire, a souligné M. Ismaïli.  Ils veulent forger une place parmi les grandes nations olympiques. Depuis des années, a expliqué le sélectionneur national, la DTN s’emploie à mettre en place une équipe compétitive capable de relever les défis à tous les niveaux, avec une importance particulière accordée aux éléments qualifiés pour les JO. Evaluant les chances de médailles de son groupe, le sélectionneur national a estimé que tous les pays participants représentés par 120 joueurs, partent sur un pied d’égalité en dépit de la présence d’adversaires coriaces, notamment coréens et Chinois, soulignant que le Maroc dispose d’un statut mondialement reconnu dans cette discipline.
M. Ismaïli a toutefois exprimé son appréhension que ses protégés tombent sur les grandes nations dès les premiers tours, formulant le voeu que les éléments nationaux puissent se présenter le moral au beau fixe afin de relever tous les défis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *