Le TSC champion du Maroc

Après le sacre des saisons 1986-1987, 1988-1989, 1994-1995, le TSC renoue avec la consécration en décrochant in-extremis le titre de champion du Maroc saison 2001-2002. C’est face au MAS que le bon vieux routier du play-off, le TSC, s’est adjugé le titre de champion national. Dans une atmosphère surchauffée par 1000 à 1500 spectateurs hystériques, personne ne pouvait réaliser sur le moment la performance incroyable et inattendue que vient de réussir l’équipe du Tihad, surtout après plusieurs déclarations de son coach pour dysfonctionnement de son effectif. L’équipe du Tihad dispose de très bonnes individualités, mais sur le plan collectif, M.Jafid a déployé des efforts considérables. La cohésion actuelle du groupe en témoigne.
Sans oublier que le club était malmené au cours de l’exercice en cours et sa cinquième place avant d’entamer le play-off en dit long. Le basket-ball, sport pourtant, réputé pour sa constance dans les résultats et pour son implacable logique vient de délivrer un scénario invraisemblable puisque ce club a balayé de sa route les équipes les plus huppées du Royaume.
Dès le début de la rencontre TSC-MAS, les deux formations ont fait preuve d’une maladresse manifeste que certains ont appelé le quart-temps des occasions perdues, le score 24-18 pour le TSC. Le deuxième quart-temps, les coéquipiers de Bouhaba sont parvenus à rattraper le retard de six points et même prendre le dessus au repos 36-37. À signaler que Bassim Houari était contraint de sortir pour blessure au coude. Après la pause, le score est toutefois resté très serré entre les coaches respectivement M’jed Youssef et Zahzouhi Mohamed (40-41 à 6’36) – (43-43 à 2’49) (50-49 à 1′) – 52 à 52 à 2 secondes) pour terminer ce troisième quart-temps sur la marque de 54-52 pour les locaux. Lors du dernier quart-temps et après une décision de l’arbitre, un joueur fassi a contesté énergiquement auprès du référé. Ce dernier n’a pas hésité une seconde pour appliquer la règle de la faute technique qui est sanctionnée par deux lancers francs et la balle en touche pour le TSC.
Le jugement, qui a paru des plus normaux par plusieurs spécialistes en la matière, était au vu des joueurs, dirigeants et staff technique du MAS anormal. Ce qui les a incités à envahir le terrain pour s’expliquer avec les deux arbitres internationaux tunisiens. Le problème a joué sur le moral des joueurs du MAS. Par contre les Tihadis n’ont pas lâché l’occasion pour ne rien laisser au hasard… (61-61 à 5′), (62-61 à 4’37) A 3’30, lorsque le problème est survenu, tout était jouable si les coéquipiers de Jad Lamtarfi avaient laissé les arbitres tranquilles. Cependant les Fassis sont tombés dans leur propre piége pour se revoir perdre stupidement une saison laborieuse par un manque de sang- froid . Le tableau d’affichage indique 81-75 pour le TSC et le chronomètre est arrivé en bout course.
Les Tihadis sont champions du Maroc. La fin de la rencontre a connu des gestes non sportifs de la part de quelques joueurs du MAS envers les arbitres tunisiens. Si ce n’était le service d’ordre à qui nous rendons hommage ça aurait été fatal. A ce sujet, des comptes-rendus détaillés doivent parvenir à la FRMBB dans le but de prendre des sanctions adéquates à toutes ces personnes qui nuisent au sport en général et au basket-ball en particulier car ce n’est pas la première….. et ça ne sera pas la dernière. Au terme de cette fête du basket, le wali du Grand Casablanca Driss Benhima en compagnie du président de la Fédération royale marocaine de basket-ball (F.R.M.B.B.) et les dirigeants des clubs ont procédé ensemble à la remise des coupes et des médailles aux vainqueurs. À signaler que le championnat chez les dames fut remporté par le FUS de Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *