Le Wydad et le HUSA en quête de victoire

Le Wydad et le HUSA en quête de victoire

Il y a une semaine, le Mamelodi Sundowns a ébloui les quarts de finale aller de la Ligue des champions de la CAF samedi 6 avril. A Pretoria, les Egyptiens d’Al Ahly, finalistes en titre, ont été cloués au pilori (5-0). L’Espérance de Tunis, tenante du titre, a dû mettre les bouchées doubles pour dompter le CS Constantine à l’extérieur (3-2). Match nul sans but entre Simba et Mazembe (0-0) ainsi qu’entre Horoya et le Wydad de Casablanca (0-0).

Ces quarts de finale sont décidément pleins de surprises et peut-être aussi de rebondissements. Al Ahly, huit fois vainqueur de la Ligue des champions de la CAF et finaliste malheureux des deux dernières éditions, aura bien du mal à se hisser une nouvelle fois en finale. L’ambition est de renverser la vapeur. Le fleuron du football égyptien est certes en perdition, mais au foot il y a bien une place pour l’optimisme.
En ce qui concerne le Wydad qui prend sur ses épaules la mission de représenter dignement les couleurs nationales dans cette prestigieuse compétition, la tâche s’annonce abordable.
Et c’est samedi à Rabat qu’il cherchera la victoire face à des Guinéens qui pratiquent un jeu plaisant et offensif. Lors du match aller, le portier wydadi a été régulièrement inquiété. Aux hommes de Benzerti et au public des Rouges d’exercer une forte pression au Complexe Prince Moulay Abdellah et décrocher le ticket qualificatif pour les demi-finales.

En Coupe de la Confédération, la compétition entre également dans sa phase à élimlination directe. Le Maroc sera défendu par deux clubs, à savoir la Renaissance de Berkane et le Hassania d’Agadir.
Le premier a joliment réussi son voyage au Kenya en s’imposant devant Gor Mahia sur le score de 2 buts à 0.

Le premier but de la rencontre a été inscrit par Yousoufo Dayo à la 24e minute avant que Bakr El Hilali ne double la mise à la 54e minute Avec cette victoire, les Berkanis ont mis le premier pas dans le carré final. Et comme il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, on ne criera victoire qu’au coup de sifflet final.

S’agissant du HUSA, les joueurs gadiris peuvent bien se mordre les doigts. Auteur d’un grand match mais aussi d’innombrables ratés, le Hassania aurait pu battre le Zamalek et même sur un score confortable.
L’entraîneur des Egyptiens, Christian Gross a d’ailleurs fait part de sa satisfaction du nul blanc concédé face au club gadiri, notant que le Zamalek a bien géré le match en affrontant «une équipe forte et homogène».

La partie retour, prévue le 14 avril à Suez, décidera qui des deux équipes parviendra à valider son billet pour le dernier carré.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *