octobre 17, 2018

 

Le Wydad traverse de fortes turbulences

Le Wydad traverse de fortes turbulences

Il s’est contenté d’un nul face à Al Ahly Tripoli en Championnat arabe des clubs

Le Wydad de Casablanca traverse une vraie crise d’identité qu’il devra résoudre au plus vite. Après la déroute face à l’Entente de Sétif en Ligue des Champions d’Afrique qui lui a coûté sa place au dernier carré, le Wydad a tourné ses espoirs vers une autre compétiton non moins alléchante. 

Alors que les supporters s’attendaient à voir un sursaut d’orgueil de la part des joueurs en guise de réconfort et pour calmer les esprits, la prestation des Rouges face à Al Ahly Tripoli en match des 1/16è de finale aller du Championnat arabe des clubs n’a fait que remuer le couteau dans une plaie qui peine à se cicatriser.

La baisse de régime a débuté le 7 septembre lorsque le Wydad s’était incliné à Safi contre l’Olympic local pour le compte de la Botola Maroc Telecom. Une semaine plus tard, l’équipe s’est à nouveau fait battre par l’ES en Ligue des Champions avant de se montrer incapable de renverser la vapeur à domicile. Le dernier match du Wydad disputé lundi face aux Tripolitains et qui s’est soldé sur un nul (1-1) a représenté un véritable coup de massue.

Dans ce match, les niveaux de jeu étaient presque identiques. Bien que l’équipe libyenne ne compte ni des Jebbour ni des Haddad, elle a pu tenir tête. Les visiteurs ont été d’ailleurs les premiers à marquer sur une belle action collective à la 23è minute du jeu conclue par Meftah Taktak. Un quart d’heure plus tard, le Libérien égalise pour le Wydad du point de pénalty. Il s’agit du premier but des Rouges après plus de 180 minutes de jeu stérile.

Rares ont été les fois où le Wydad affichait une santé offensivement fragile. Pourtant l’infirmerie est vide et tous les joueurs sont présents.

Les dernières rencontres du Wydad ont également levé le voile sur les lacunes défensives. Le club casablancais allait payer cash les nombreuses erreurs commises face aux Tripolitains.

Forcément, l’image renvoyée n’est guère rassurante. Le match retour est prévu ce vendredi au stade Taeib Mhiri en Tunisie. Bien sûr, nous sommes au mois de septembre. Mais il y a beaucoup trop de points noirs et de vis à serrer pour colmater dès maintenant les nombreuses brèches.

La direction technique avec à sa tête Abdelhadi Sektioui qui assurait l’intérim a été sévèrement critiquée par le public. La direction du club ne tarderait pas à révéler dans les jours qui viennent sinon dans les heures qui suivent l’identité du nouveau coach appelé à rectifier le tir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *