Lens dit adieu à la Coupe de l’UEFA

Lens dit adieu à la Coupe de l’UEFA

Lens, qui avait fait naître bien des espoirs avec sa victoire au match aller 2 à 1, a quitté l’Europe sur une nette défaite 3 à 0 devant le Bayer Leverkusen, mercredi en 8e de finale retour de la Coupe de l’UEFA.
Dominés dans le jeu aérien et sur coups de pied arrêtés, incapables de maîtriser l’Ukrainien Andreï Voronine, les Lensois n’ont jamais pu justifier leur rang de deuxième du championnat de France.
Après une petite dizaine de minutes d’observation, le Bayer ouvrait le feu des occasions avec une tête de Barnetta, renvoyé par le bas du montant droit d’Itandje (13).
Les Lensois répondaient aussitôt grâce à Tixier, dont le tir passait au-dessus du cadre d’Adler (15), puis sur un raid de Monterrubio parti à la limite du hors-jeu, avant de buter sur le jeune gardien allemand (23).
Piqué au vif, le Bayer rétorquait par Barbarez servi dans la surface de réparation par l’international allemand Schneider, mais le Bosniaque décroisait trop sa tête (24).
Les Allemands, sixièmes de la Bundesliga à 14 points du leader Schalke 04, s’installaient dans la moitié de terrain française : sous pression, les “Sang et Or“ peinaient à se dégager et Voronine, d’une superbe demi-volée, ouvrait la marque (36).
L’Ukrainien, qui portera la saison prochaine le maillot de Liverpool (1re div. anglaise), était bien prêt de doubler la mise cinq minutes plus tard, mais ratait sa reprise au milieu d’une défense lensoise désemparée.
Francis Gillot, l’entraîneur de Lens, tentait de redynamiser son équipe avec l’entrée de Dindane, deuxième meilleur buteur de Ligue 1, pour la seconde période, mais l’attaquant ivoirien n’avait guère l’occasion de se mettre en valeur.
Car Leverkusen, avec un peu de chance, concrétisait rapidement sa nette domination à la 55e minute sur un centre de Schneider : la tête plongeante de Voronine était repoussée par le poteau droit du but lensois et retombait dans les pieds de Barbarez, seul au second poteau. Voronine, toujours lui, manquait le but du KO d’une astucieuse talonnade repoussée du bout des doigts par Itandje (62). Mais le Brésilien Juan assurait définitivement la qualification en reprenant de la tête un corner mal apprécié par la défense lensoise (70) à la grande joie de leurs 22.000 spectateurs qui rêvent déjà d’un retour à Glasgow pour la finale de la C3, cinq ans après la finale perdue de la Ligue des champions 2002 contre le Real Madrid.
Eliminé coup sur coup de la Coupe de France par Montceau-les-Mines (CFA) et de la Coupe de l’UEFA, Lens va tenter de conserver son billet qualificatif pour la prestigieuse et lucrative C1.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *