Les foulées de Marrakech

Une matinée dominicale en fête pour la ville impériale. Plus de 5000 marathoniens nationaux et étrangers se sont donnés rendez-vous au pied des remparts pour la quatorzième édition du Marathon International de Marrakech. Organisée par l’Association du Grand Atlas sous l’égide de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, cette manifestation s’est depuis longtemps inscrite dans la tradition de l’athlétisme au Maroc. Tous les ingrédients sont présents à cet effet.
Un climat doux, un parcours exceptionnel, des athlètes de renoms et un public passionné pour cette discipline, qui a propulsé plus d’un au sommet du sport international. Le président de l’Association du grand Atlas, Mohamed Knidri, l’a d’ailleurs souligné lors d’une conférence de presse tenue récemment à Casablanca. «Le succès de ce marathon est quantifiable par les performances réalisées, le nombre de drapeaux hissés, la qualité des marathoniens nationaux et internationaux qui y participent, etc». Ce 19 janvier donc, une pléiade d’athlètes seront alignés sur la ligne de départ. L’édition de 2003 verra la participation de top runners, hommes et dames dans un marathon long de 42 km 195 m, et un semi-marathon de 21 km. La Bielorusse Bendzik Natalia, la Russe Ivanova Lucas Martina, la Roumaine Peterescu Daniala et la Moldave Chitrita Rodica figurent en tête de liste chez les dames. La liste masculine est tout aussi illustre. Les Russe Chatkine Dimitry et Chernyshov Andrey ainsi que la Français Alaoui Yamine se livreront une lutte acharnée pour occuper la première place, à laquelle la prime de 50.000 dirhams à été allouée. La même somme sera offerte à celui qui battra le record du marathon.
L’athlétisme national est aussi au rendez-vous. Plusieurs marathoniens marocains prendront part à cette édition. De ces athlètes, on citera Aziza El Ouafi, Nezha Fakir Zahouni, Zhor El Kamch, Ouafae Frikech et Fouzia El Fakir. Le tableau masculin est quant à lui composé de Kamal Saidou , My Tahar Echadli, Abdelghani Misbah, Khalid Boumlili, Boubker El Ouafi, Mohammed El Hattab, Mounir El Ouardi, Lahcen Benyoussef, Noureddine Ezzouitni, Adil Ennani…
L’édition de cette année s’est également fixée pour objectif de redorer le blason de cet événement international. En effet, son image de marque a été ternie durant les dernières éditions ce qui s’est répercuté sur le niveau de la compétition. Un niveau qui a longtemps fait de ce marathon un rendez-vous incontesté de l’athlétisme mondial. « Comme toutes les grandes choses, le marathon de Marrakech a eu son creux de la vague », a commenté Mohammed Knidri lors de la conférence de presse de présentation de l’événement.
La première édition a vu le jour en 1987. En quinze ans d’existence, le Marathon International de Marrakech ne s’est éclipsé qu’une seule fois. C’était en 1998 en raison de l’organisation par la Fédération royale marocaine d’athlétisme du championnat du monde de cross Country à Marrakech.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *