Les joueurs de prolongation

Depuis quelque temps, la Premier League s’est forgée l’image d’un championnat dont les joueurs poussent de plus en plus les limites de l’âge. Le dernier cas en date est celui de David Seaman. Malgré le but qu’il a encaissé lors des quarts de finale du dernier mondial, synonyme de l’élimination de son équipe, Seaman a eu la confiance des dirigeants du club londonien.
En prolongeant récemment son bail de gardien d’Arsenal, Seaman, bientôt 39 ans, a confirmé cette nouvelle tendance du foot anglais. Premier Gunner à faire confiance au portier du champion d’Angleterre c’est le manageur du club, le Français Arsène Wenger. «Seaman est le meilleur gardien d’Angleterre, c’est aussi simple que ça», avait déclaré ce dernier pour défendre son gardien après le but qu’il avait encaissé en quart de finale face au Brésil. Un but qui a mis fin aux espoirs des hommes du Suédois Sven Goran Erikson. Seaman, qui compte à son actif plus de 829 matches, n’est pas le seul joueur en fin de carrière à prolonger son contrat.
Son coéquipier au même club, le défenseur central Martin Keown (629 matches), ne compte pas encore raccrocher ses crampons. Désigné comme le cinquième larron de l’ancien «back four» (quatre de derrière) d’Arsenal, il va sur ses 36 ans et a rempilé pour deux ans. Pendant longtemps, ce «back four» d’Arsenal, autour de Tony Adams, 35 ans et 617 matches avec le club, a symbolisé le goût anglais pour les traditions qui durent. Plusieurs joueurs ont passé par ce club et continuent de croire en une fin de carrière plus longue. Parmi eux : Nigel Winterburn, 37 ans et 800 matchs.
Ce sociétaire de Hammers de West Ham, club qui évolue en première division, ne pense pas encore à la retraite, tout comme le défenseur de Manchester United, Denis Irwin (721 matches). L’international irlandais est actuellement à la recherche d’un autre club après avoir perdu sa place de titulaire chez les Red Devils.
À 36 ans, le champion du monde, Laurent Blanc, a prolongé d’un an avec Manchester United. Lui qui avait déclaré à son arrivée au club, l’été dernier, que la saison 2001/02 serait la dernière. Autre figure du football anglais qui continue de jouer les protongations : Teddy Sheringham, 36 ans et 668 matches.
L’ex-attaquant de Manchester United continue de faire parler de lui. Il a même participé au denier mondial en Corée du Sud et au Japon. Cette saison a été aussi celle des départs en retraite de plusieurs grands noms du foot anglais. Stuart Pearce, 38 ans et 691 matches, avait décidé de se retirer de la compétition une première fois, puis renoncer pour participer à la remontée de Manchester City en Premier League.
Pour finir en beauté, Lee Dixon, 38 ans et 763 matches, a fait ses adieux officiels après le doublé d’Arsenal en mai 2002. Jusqu’à présent, le record des prolongations est détenu par l’international italien Pietro Vierchowod, ex-joueur de la Juventus, de la Sampdoria et de Piacenza. L’Italien s’est retiré de la compétition à l’âge de 41 ans, après avoir disputé plus de 796 matchs en série A. Avoir un tel CV dans un championnat aussi serré et exigeant, n’est pas aussi simple que l’on pourrait croire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *