Les Lionceaux de l’Atlas ratent le podium

Ils ont raté de quelques minutes cette victoire et le podium qui leur ouvrait grands les bras mais ont succombé après s’être battus sur toutes les balles et produit une héroïque partie défensive mais des erreurs leur seront fatales. Avant le début de cette rencontre, le gardien de but Bourkadi, converti en capitaine, a présenté au nom de toute l’équipe des excuses pour les dégâts causés par des supporteurs marocains à l’issue de l’élimination des nationaux en demi-finale mardi dernier.
Si les Nationaux se sont offerts les premières possibilités, ce sont les champions en titre qui se créeront les véritables occasions. Mais, la réussite leur fera défaut à sept reprises en l’espace de cinq minutes. A force de rater, les auriverdes encaisseront contre le court du jeu dans le temps additionnel sur un but providentiel quand Hermach décroche un tir que Fabio Santos détourne dans sa propre lucarne.
Et comme attendue, la seconde mi-temps reprendra sur une cadence effrénée des Brésiliens. La défense des Lionceaux tentera tant bien que mal de contenir cette furia.
L’expulsion de Zouchou pour avoir gêné un Brésilien a entraîné un coup franc qui sera le tournant du match. Sur cette balle arrêtée, Bourkadi, jusque là imparable, a commis une erreur en voulant renvoyer d’un coup de poing détournant le ballon sur sa ligne que Fabio Santos pousse dans les filets  (87è). Ce fut un coup de massue mais un stimulant pour les Brésiliens qui vont prendre une sorte de revanche sur leur défaite en demi-finale dans l’extra time. Ils s’envoleront en cinq minutes vers la troisième marche du podium dans le temps additionnel par le biais d’Edcarlos isolé.
Les Lionceaux de l’Atlas sont sortis la tête haute de ce tournoi en laissant une bonne prestation et ont quitté l’aire du jeu sous un tonnerre d’acclamations et d’ovations du public. Pour rappel, la finale a été remportée, le même samedi à Utrecht, par l’Argentine, victorieuse  du Nigeria par 2 buts à 1. Il s’agit du 5ème titre de ce championnat du monde juniors pour l’équipe argentine, après ceux de 1979, 1995, 1997 et 2001.

Khalid Abouchoukri (MAP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *